histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
assis su ch'banc
par klavzer jean marie le, 31/03/2006  

Ché pos grand cosse, mais ch’ti qu’min grand père i a fait, i est incor din m’tiête d’pus sossante ans. I l’avot fabriqué avec pos grand cosse, unne vielle planque, quate bouts d’queue et des viux claus ardrechés, es n’hache et pis unne scie dins un étui in bos, pou mesurer i avot ses pouches et ses dogts .

I l’avot adossé conte ech pignon in plein solel, face à ch’gardin, pou miux vir pousser chés fleurs et attinte canter chés salates, cha devot ête unne craque pasque mi j’ai jamais rin intindu. A forche d’ête assis su ch’banc aveuc min pépère ou mémère, m’tiête ale a comminché à s’rimplir.
I disot pas qu’des carabistoules pépère, i disot aussi qu’chés batalles cha servot qu’à faire des tros, comme ch’ti qu’i avot à s’gampe et qu’chés médalles chétot du grain pou chés paons, et pis i disot aussi qu’in d’vot jamais rabacier s’maronne d’vant l’injustice. Pus tard j’a compris s’qu’i voulot dire. I disot aussi qu’l’ouvrache cha n’tuot pas, à l’condition d’faire ducasse ed timps in timps. Ch’gardin i m’l’a expliqué in long et in larche, laicher chés viers dins l’tierre, qu’i folot rassaker chés picholis, laicher chés moniaux tranquile, pos sémer dru, i savot in parler des heures intières.
Mémère ale m’parlot du tiot jésus, d’ech pain qui fallot pos jech’ter et surtout d’faire unne crox d’sus avant d’ coper . Ale disot aussi qu’ ech devo tout minger m’soupe, autremint ech restro minguerlot. Qu’in étot ben sus banc là.
A forche d’ête assis d’sus un biau jour i s’est brisier, pépère i disot que chétot un nœud dins l’planque, ech pinse putôt qu’em tiête ale étot d’vénue trop lourte.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |