histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l' carbon d' chés pénichiers (2)
par Mariegroette le, 29/04/2006  

Texte de ch' Pierrot

Et ch'est là queuch marinier qui nous disot chu qui fallot faire ou chu qu'in pouvot prinde.
Dins kek fos, y'avot du fin ou des poussières ed carbon, des fos des gaillettes et d'timps in timps, y'avot des nojettes. Ch'étot cha l'meilleu, mais cha coûtot pu quer!
Pas souvint, mais dins kek fos, ch'carbon y'étot stocké in hiau d'ech bacquet. Alors Papegué y'artirot chés écoutiles et in pouvot rimplir chés sacs.
Kré vingt diux, in hésitot pas à bin les carquer, mais ch'père y zieutot pour vire si in n'in mettot pas d'trop. Ket fos in n'armettot eune palée, ch'étot toudis cha d'gagné!
Si bien qu'chés sacs, y zavotte leu dose et cha féjot bin pusse eq 50 kilos, té peux m'croire!

Pi, quind chés sacs qu'iétotent rimplis, y'avot pu qu'à les mette d'sus sin dos et les porter jusqu'à l'balladeusse qu'iétot maint'nue par l'pu jonne ed'nouzotes tertous.
Y fallot raviser à équilibrer l'carette, sins quo, te n'pouvot mi l'ténir...

Ch'étot rigolo, pour aller deuch bacquet jusqu'à l'carette, y fallot marcher d'sus eune planque qui arliot l'péniche au quémin.
Elle étot posée d'sus eune équelle pour qu'elle so pu raite.
Té pinses, cha féjot du poids, d'autint pusse qu'min biau cha n'étot point eune mauviette, mais l'plinque al pliot quind même... si bin qu'in biau jour qui n'étot pas fait comme un aute, in est passé à deux d'sus planque avec nou sacs rimplis jusqu'à l'gueule. Cha n'a pas résisté et in s'est artrouvés tous les deux l'tro d'cul dins l'iau!!! Ch'biau y gueulot et y'étot tout frèque. Heureus'mint, in n's'est pas fait d'maux. Alors in a été quitte d'armonter chés sacs du fond de l'iau. Ch'étot lourd comme tout mais cha été quind même….


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |