histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Ches convois d'prisonniers in 1940
par Ch'Zio le, 09/05/2006  

In juillet-août 1940, gramint d'convois d'prisonniers, à pied et in rangs par tros ou quatre, ont traversé Bruay par l'route nationale, in direction d'Béthune.

In avot pitié d'ches paufes diapes et, su ches trottoirs, d'nombreux bruaysiens venotent leu apporter à boire et à minger, et aussi du linche d'arcange ou des médicamints, malgré qui n'avotent déjà pu grand cose pour eux-mêmes. Ches prisonniers essayotent aussi ed donner des lettres à invoyer à leus parints, mais i fallot faire attention car ches soldats allemands i s'aimotent pas du tout cha. Pour faciliter ches bonnes actions, i avot des rabatteux à l'sortie ed Divion qui arvénottent vite à vélo pour prévenir tout l'monde qu'un convoi d'prisonniers allot arriver à Bruay.

Un jour, profitant de l'inattention d'un soldat allemand, l'un d'ches prisonniers s'est ingouffré dins l'impasse Duquesne, in courant à perdre haleine et, in haut d'l'impasse, est intré dins eine cour. Mais in aut' soldat l'avot vu et armontot aussi l'impasse in courant.

L'femme qui l'avot vu intrer dins s'cour al i dit "J'peux pas t'mucher, car ch'soldat i a vu qu't'étot rintré ichi, mais j'vas t'arringer cha : vas vite dins ches cabinets et baisse et' marronne ! " Et quand ch'soldat allemand i est arrivé, al i a expliqué, avec gramint d'gestes, que ch'prisonnier i avot la diarrhée et qui voulot seulemint s'soulager. Ch'soldat i a été l'arquère dins ches cabinets et l'a ram'né avec les aut' su l'route nationale.

Tous cheux qui étotent là ont espéré que ch'soldat allemand avot cru chelle femme et que ch'prisonner i a pas été puni.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |