histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)
  ch'est comme aux ouatéres.... y a pu d' papier... (26/01/2019)
  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Baccalauréat et Kommandantur
par Ch' Zio le, 14/06/2006  

In juillet 1944, in a été convoqué au Collège de Béthune pour passer les épreuves du bac.
Tout étot déjà désorganisé et i n'i avot pus d'autobus pour aller à Béthune et in avot peur de s'faire voler nous vélos si in les laissot trois jours dins l'cour du collège. Alors in i est allé à pied (Bruay-Béthune : 9 km) et l'internat du collège a rouvert pour nous prindre in charge.

A la fin de ch'l'examen, in arvénot à quatre, sac au dos, pas l'même quémin, l'route nationale 41. Mais vla qu'in rincontre eine patroulle allemande qui nous prind pou des "terroristes". I n'parlotent pas français, et l'seul d'nous quatre qui avot fait allemand deuxième langue n'arrive pas à leu expliquer nous cas. Alors i nous arménent à l'Kommandantur d'Béthune. Là, ch'l'hauptmann i parlot français et, comme in avot gardé nous convocations au bac,
i vot bin qu'in est pas des "résistants" et i nous laiche arpartir.

Chu qu'in a fait. Mais, trois kilomètres plus loin, in rincontre eine aute patroulle allemande qui n'veut rien intindre et qui nous armène à l'Kommandantur. In nous veyant arvenus, ch'l'hauptmann et ches fridolins d'service i ont eu eine franche rigolade. Ch'capitaine i nous a dit qu'ch'étot pas la peine d'arpartir insonne, parce que, dins deux heures, in s'rot arvénus. Alors i nous a r'laché un par un toutes les demi-heures.

J'sus arvénu par des pétites routes in d'sous d'Hesdigneul, pis j'ai passé par Haillicourt pour argagner l'gare d'Bruay, pis m'maison. Et j'ai pus rincontré d'patroulle.

Malgré toutes ches contrintes d'la guerre in n's'est pas démontés. Bien que ch't'année là ch'est pas à cause du C.P.E. qu'in avot perdu deux mos d'cours, mais à cause des bombardemints d'Béthune qui avotent conduit l'administration à évacuer ch'collège fin avril et à nous faire continuer nos cours par correspondance avec nos professeurs. Mais in voulot s'in sortir et in avot travaillé à mort (i faut dire aussi qu'i n'i avot pas gramint d''distractions à l'époque, chu qui nous a aidés). Ches quatre bruaysiens pris pour des "terroristes" i z'ont eu trois mentions "très bien" et eine mention "bien" à leu bac qui leu z'ont permis d'avoir des bourses et, in octobre 1944, d's'artrouver tous les quatre dins les classes péparatoires aux grandes écoles du Lycée Faidherbe de Lille.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |