histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
pour l'école
par Minloute le, 08/09/2004  

Demain c'est la rentrée des classes, alors n'oubliez pas:

L'ardoise avec son tour en bois pour les plus vieux ou en plastique
La petite boite ronde à éponge
La boite de craie
Le porte-mines spécial pour écrire sur l'ardoise
Le chiffon
Le plumier
La règle
Le cahier de brouillon
Pas question de ramener un stylo bille, interdit, tout avec les porte-plumes
Et n'oublies pas ton goûter pour l'étude mon petit !
Pas de chocolat parce que ça fond, ou alors tu le mets dans tes tartines.

par Marie-Claire le, 08/09/2004

Je me souviens qu'à l'étude quand on était sage on avait des craies rouges en récompense. On avait aussi des bons points et une image pour 10 bons points.

par Minloute le, 08/09/2004

Et les crayons Baignol et Farjon, un côté de couleur bleue et l'autre côté rouge.
Et j'oubliais le taille crayon grand modèle du maître qui était fixé sur son bureau.
La coque était transparente et il y avait une petite manivelle pour tailler les crayons.

par Minloute le, 08/09/2004

Avez-vous connu cela ?
Moi à l'école Loubet, je ne vais pas dire le nom des insituteurs car je ne veux pas avoir de procès sur le dos, mais quand il y avait un match de foot l'après-midi à la télé, eh bien il y avait 3 instituteurs qui nous regroupaient dans une des classes et ils branchaient la télé noir et blanc et on regardait le match de foot. Il ne fallait pas faire trop de bruit sinon ils se retournaient et on se faisait "engueuler".
Il y en avait un qui fumait la pipe en classe.
Et il faisait un trafic, je vous explique. C'était l'époque où on avait souvent des bons de réduction dans les boites aux lettres.
Eh bien celui là qui était fou de foot, à la récréation on pouvait jouer avec lui sur le terrain à côté de l'école, il n'y avait qu'une petite porte à passer.
Alors à la récréation avec un autre instituteur, un de ceux qui regardait les matchs de foot à la télé avec lui, il se mettait à la porte et comme sésame pour jouer avec lui, on devait donner un bon de réduction.
Tout cela est véridique.

par Batisse le, 08/09/2004

Avez-vous connu les flèches que l'on faisait avec les plumes Sergent Major qu'on fendait en deux et qu'on enfilait sur un bout de papier plié exprès en pointe ? Ca se plantait bien dans le tableau !
Et les boulettes que l'on envoyait dans les tubes de stylo Bic.
Et les boites d'allumettes à mouches ? On mettait dans des boites d'allumettes vides de la poudre de craie de toute les couleurs, on mettait les mouches dans la boite, on secouait et on les relâchait, après il suffisait de chercher les mouches en couleur …

Il existait des portes craies tout en fer avec une bague dorée pour maintenir la craie., pour écrire sur les ardoises.
Il y avait aussi déjà les portes mines: les critériums avec une toute petite gomme au bout, il y en avait des noirs et en aluminium qui faisaient des tâches noires sur les doigts.
On a oublié le taille crayon dans la liste. Il y en avait des chouettes avec une lame de rechange. Il y en avait en fer, puis après en plastique, avec un réservoir qui s'ouvrait un jour ou l'autre quand il ne fallait pas.
Il y en avait qui allaient tellement bien que l'on taillait les crayons aux deux bouts. Un pour écrire et l'autre pour piquer son voisin !
Ce qu'il y avait de bien aussi à cette époque là c'est qu'on était 50 par classe, on n'était pas interrogés souvent.
Et on avait notre classe, c'était les professeurs qui se déplaçaient. Toutes nos affaires étaient dans notre bureau.
Maintenant les enfants vont de classe en classe avec un cartable qui pèse un homme mort.
On fait des règles d'hygiène du travail qui empêchent les ouvriers de porter du lourd, mais en proportion les enfants c'est comme si ils trimbalaient une enclume sur leur dos en toute légalité.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |