histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la population d' Avion et l exploitation du charbon 1
par minloute le, 26/08/2006  

le premier sondage sur le territoire d' Avion , exécuté en 1855, permet d atteindre le houiller à la cote -159 m

en 1872, les mines de Lens entreprennent le foncage de la fosse 5 en bordure du marais

ce qui fera appeler ce puits par les ouvriers de l époque "l'fosse de ch' marais d'Avion"

mais c est à la concession des mines de Liévin qu allaient revenir les 4/5èmes du sous sol exploité sur le territoire d' Avion

cette compagnie, créée en 1858, entreprend des sondages de reconnaissances et le creusement de son premier puits dès cette premiere année

Le foncage du 4 d' Avion, attaqué en novembre 1890, est arrété à la cote -440 m en février 1893

détails pittoresques, la premiere "gaillette", remontée par les mineurs est promenée sur un brancard à travers les rues de la commune et le premier café où les mineurs s arretent pour prendre une chope , prend aussitot l appellation "à la premiere gaillette"

ce siege produit 80 000 tonnes de charbon en 1894 et 348 000 tonnes en 1899, avec 1120 mineurs

le foncage du puits 7 est décidé en 1912

mais la premiere guerre mondiale arréte toute activité

Avion, occupée par les allemands, sera sinistrée à 100 %


dès 1919, les habitants reviennent et l' on reconstruit la ville

la fosse 4 reprend ses activités

le foncage des puits de la fosse 7 commence en 1920 et le siège demarre son exploitation en 1924

parralèlement la compagnie de chemins de fer intensifie son trafic

le triage de la gare de Lens se développe, on en construit le dépot sur le territoire d'Avion, comme la majeure partie des habitations de la cité des cheminots , 800 logements

après la seconde guerre mondiale, Avion retrouve son activité laborieuse


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |