histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l' exote en 1940 1
par minloute le, 31/08/2006  

quand qu on éto sur les routes , in éto tout serrés , chéto eune vraie foule qui marcho vers l' sute
in voyo bin des soldats qui déchindottent aussi vers le sute, beaucoup étaient sans armes, et personne as' connaissance avaient de rancoeur contre eux
d abord chéto chacun pour soi, in s' parlo , mais souvint in s ingueulo, soit qui avo eune carette qu ale essayo d' passer in klaxonnant , soit i avo comme des bouchons ou des ralentis'mints
chéto chacun pour soi, et in voyo d' tout , des carettes à moteur, des carettes tirées par des bidets ou des boeufs, des gins avec eune bicyclette à leu coté, et beaucoup d' landeaux, des landeaux avec des zinfants d' dins ou alors eune grosse valisse al' plache
mais l' probleme chéto d abord l' soir , i fallo trouver eune plache pour dormir , et ché cinsiers i zétotent plutot méfiants, in devo payer pour dormir sur eune paillasse , dans eune granche et i avo interdiction d' finquer d' dins ch' batimint
l' matin , i faijo cor noir, in s' metto in route, pour éviter l' gros du flux d' gens, mais d' toute facon cha s arreto pas non plus l' nuit, meme si ch' traffic y éto moins important

j' me souviens un jour , i a eu eune panique , in a été survolé par des avions, par tro avions, un qui pacho juste au d'sus del route, et les deux zautes ed chaque coté du fossé, chéto des italiens, et in a su plus tard qui zavotent tirés plus loin sur ch' convoi pasqui i avo des soldats dinch' groupe, heureus'mint pour nous, i n avo pas ach' momint là
in éto mate, in voyo des gins qui avotent du mau à avincher, des p'tits viu , des p'tites vieles , nous ché jones in suivo cha non comme un jeu, mais in éto curieusses du momint qu on vivo, pi i fallo aider l' mère, avec ché frères et ses soeurs plus jeunes et pi d' toute facon , i avo qu à suiffe .....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 10 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |