histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l occupation
par minloute le, 31/08/2006  

te dire dinl' détail et chronoliqu'mint c'qui s a passé , j' pourro pas teul' dire, pasque j éto jone, 14 ans , et in vivo cha comme cha v'no , cha s appelle l insouciance

nous ch' qui nous imbéto ché jones, chéto d' pas minger comme in auro voulu pasqu in avo d' sacrés appetits, bien qu in a jamais manqué d' minger , mais j' te dis chéto dans la quantité et la variété des r'pas que chéto pas cha

min père i a arcomminché à travailler, i avo un ausweiss pour circuler la nuit vu qui allo al' presse soit tot au matin ou qui i parto tard le soir
j' me souviens que m' mère in rigolant al' le traito d' collabo , ale diso cha quand qu ale avo un coup dinl' nez, et qu' min père li qui éto tout bonasse mais communisse i supporto pas cha
mi in rintrant du traval j' devo m occuper d' mes tchiots frères et meme ed claute, li qui éto né en 1939
ah tiens j' va t in raconter eune bonne aussi, quand qu' min père i avo décidé en 39 d'eum' conduire dans la creusse , tout l' monte i éto déchindu , et m' mère ale a accouché durant ch' voyache , i zétotent à azay ché un tchiot villache, et là m' mère ale a pas miu fait que d accoucher dins eune pieche d un chateau qui avo été réquisitionné pour accueillir ché gins qui comminchotent à quitter la line ed front ou qui cherchottent un peu plus ed tranquilité, et quand que m' mère ale a accouché ale a eu deux garchons, l un chéto michel, l aute claute, mi j' me souviens qui zétotent dans un bercheau , un bercheau d' prince qu' min père i arréto pas d'dire, et min frère michel, li y éto tout rouche et plus gros qu' claute, pourtant y est mort huit jurs plus tard, ouais i parait que ché l' sache femme qu ale porto ché deux infants dans chaque bras, au passache del porte ale auro claqué l' tiete ed michel sur ch' cade del porte et qui s'sro mort, mi j i cro qu à moitié
bon j arviens à l occupation, nan mi j a des souv'nirs , des fashs, des sentimints, souvint en observant mes parints

min père i a vite comminché à acouter radio lontes l' orele collée sur ech poste ed radio , i a eu d' plus en plus ed' restrictions

les juifs té sais, nous in savo pas c' que chéto, ou plutot ouais ché vrai , in dijo ch' marchand là li ché un juif, mais cha avo rin d' péjoratif , et cha m a fait drole ed vire des femmes qui ont du porter plus tard dins l' rue l étoile jaune cousue sur leur vet'mint

nan, nous in a rin su , del déportation , ni cor moins d' l extermination des juifs, in a bin vu eune paire d arrestations, i n a eu eune sur l' plache du qu in habito, j' me souviens cor que chéto des gendarmes francais qui ont fait cha , mais les gins qui ont été arrétés , i s' dém'notent pas, alors nous ins' dijo qui zétotent ptete infreumés dans eune prison ou dans un camp enfin quand qu on dijo un camp chéto rin d' dramatique comme qu on a su aprés la guerre
nous chéto pas évident d acater des produits au marché noir, d abord in roulo pas sur l or, pi i auro fallu connaite du monte en campane, in avo bin cor del famile al' campane mais chéto du coté du havre, donc fallo pas compter pour aller s' ravitailler chez eux

aprés l usine ed biscuit'rie, j a travaillé pas loin dans eune usine ed pain d épice, milliard comme cha chlingo cha, i avo meme des rats qui courottent sur l' pate à peine arfroidi , d' puis ch' temps là teu m' fra pas minger du pain d épiches ché impossipe , cha m' rappelle trop d' souv'nirs

i a eu des gins qui ont collaboré ouais , faut dire qu à saint d'nis, j' me souviens d' min père qui ralo dins sin coin concernant doriot, joseph doriot , communisse eune paire d années avant, maire de saint denis, qui là faiso eune carriere politique à la botte des zal'mands

i avo un surtout qu in s' méfio, i traino toudis dins ché bristrots, et i essayo d ete sympathique avec tout l' monte, j ai cor in tiete sin rire, i avo un grand rire, li in' a balancé du monte, meme qui a dennoncé eune des deux soeurs du coin, i a dit qu ale éto juiffe, chéto pas vrai, mais d' savoir que l'viele femme ale avo été em'né par ché all'mants cha avo arfroidi tout l'monte et chacun faijo guiffe à ch' qui dijo quand qui avo du monte autour, ché murs ont des oreles ale dijo l affiche

nan chéto eune occupation presque normale, simplemint in avo plus d' restrictions, mais chéto supportape
pi aprés cha cha gaté, cha cha gaté pasqui a comminché à avoir des bombard'mints en région parisienne

cha fait un drole ed sintimint quand meme d accepter qu' ché bombes qui tompent et qui peuffent tuer du monte, qui vous mettent en danger, chéto des bombes soit disant amies, balanchées par les zanglais

in les avo pas ker non plus les zanglais, comme les zal'mands pas plus pas pire

que souv'nirs encore de ch t époque, oh m' mere, un vrai sirop d' la rue qu in dijo, j éto à peine arvénue du traval, qu ale dijo, simone occupe te des gosses j va faire un tour, i a des coups ché min père qui rintro avant m' mère pour te dire
donc cha m occupo ché l'moins qu on puisse dire

comme aut' souv'nir, les alertes aériennes, pi aussi l' couv' feu, qui fallo pas que l' leumiere del lampe ale so vu d' dehors

j a arcomminché à travailler al' premiere biscuit'rie, mais j a armarqué tout d'suite que l' qualité des produits chéto pu l' meme chosse, l odeur d ailleurs ale avo cangé au momint del cuisson et pire encore ché gatiaux i zétotent beaucoup moins bons


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |