histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l'occupation 2
par minloute le, 01/09/2006  

j'me souviens qu in 1941, min père i dijo que chéto foutu pour au moins eune dizaine d année, hitler i attaquo l' russie, chéto victoire sur victoire, parel en afrique du nord
pi aprés 1942 , cha a comminché tout douch'mint à ét' moins favorape pour eux, mais min père i dijo qui fallo s enflammer et surtout pas paraite continte din'l' rue aprés eune nouvelle pas bonne pour ché zal'mands

in avo aussi pas loin del mason, l'hotel du grand cerf et ché là qui avo la guestapo

pour minger chéto pas rosse tous les jours, souvint m' mère al' m invoyo querre du pain ché ch' boulanger, i éto vraimint gentil chtilale, faut dire qu avec ché restrictions , nous in avo fini nos tickets d' pain vers l' quinsse du mo, i éto gentil pasqui nous faijo crédit, et pi i freumo les zius quand qu on li donno d' faux tickets d' rationn'mint, ouais in acato cha chéto des arproductions plus ou moins bien faites, mais not' boulanger i dijo rin , i les preno
ché dins ché momints là que té vo l' vraie personnalité des gins
de gaule ouais in n in avo intindu parler rapid'mint, chéto eune vo, in savo pas à quo i arssemblo, chéto rapid'mint li qui a r'tenu nos espoirs

quand qui a eu l' débarqu'mint, in l a su l' jour meme, in s'le dijo sous l' mantio, et min père i s arracho les caveux pour qu in arrete d' rire et d' paraite heureusses

ché mos là jusqu à l arrivée des zaméricains et des francais à saint d'nis, cha a été long , pi i avo plein d' bruits qui courottent , que ché zal'mints i zalotent tout détruire, printe des zotaches, fusiller du monte , d ailleurs i a eu un coup eune alerte , alors tous ché zommes del mason i s'sont camuchés pendant eune aprés midi sous l' mason, ouais pasque sous l' mason i avo un tchiot ru qui passo , sous eune voute, j' dis pas que cha devo et' ragoutant d attinte là bo, vu que j'su sur qui avo des rats

pi l' libération in a connu juste avant cha un drame, avec dédé in s éto rapproché et sin père y est mort l' jour d' sin anniversaire, l' jour d' ses vingt ans le 2 aout 1944

i a eu un bombard'mint à la plaine st d'nis , chéto les zinglais qui avotent fait cha et cha a été un sale momint à viffe pour dédé

pi i a eu l' libération d' la ville , ou plutot ché zal'mints i zétotent arpartis, nous in bougeo pas, pi aprés in a intindu du bruit sul' plache, des blindés, chéto les zaméricains, in a fait la fete, mais i sont pas restés et bien pendant deux jours i avo des bruits qui disottent que les al'mints i allottent arvénir et qui fallo pas s' réjouir trop vite , que chéto eune maneuffe militaire .......


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |