histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la guerre de 1940
par minloute le, 02/09/2006  

récit d un bruaysien toujours vivant sur la période de 1940

"j éto mobilisé dans l infanterie, j éto caporal, in a été invoyé en lorraine, que des ptits villaches que j avo pas artenu ché noms à l époque, mais que j ai artrouvé eune fos la guerre terminée
chéto un sacré touillache, les zal'mands i zattaquotent à eune vitesse, des tirs d' artillerie, ché avions dans l' ciel, in a bin vite plus vu qu eux , cha sinto l' roussi, mais i fallo colmater les breches, i fallo t'nir pasque derriere nous les zarmées is' reconstituotent et in devo courber l échine, ché cha l' mot courber l échine

cha a été un momint bin pénipe, pasqu in sinto qu' nos chefs sul' terrain i zétotent dépassés, i nous donnottent des ordes , pi des contre ordes
j' me souviens qu in coup i nous ont fait faire des tranchées sur eune colline , toute eune journée, et in intindo au fond l' cannonate, et tout au long del journée , i fallo pas et' sorti d' saint cyr pour s' rinde compte que ch'bruit is ' rapprocho , in avo presque fini ché tranchées, contre orde , in devo décrocher et s arplier sur eune position plus en r'trait du qu in s'ro plus fort , in a remballé et in s a mis in route, ch' capitaine i raviso s' carte souvint , in s a trompé deux fos, deux fos qu in a fait d' mi tour, deux fos qu in a perdu du temps , pi in a senti que cha s' rapprocho derriere nous in avincho pu que par les sous bois, pasqu i avo les zavions al'mants qui arrétotent pas d' passer dans les paraches , et meme un coup juste au d' sus d' nous , in a attindu la nuit pour s'armette in route, pi au matin in éto mate, in éto dans eune foret quand que là cha a comminché à tirer tout pret, in éto tous apeurés faut l' dire, in auro jamais pensé qu' ché zal' mands i pourotent et' si prés d' nous, in voyo bin que l' ciel i éto survolé que par les zal'mands mais jamais in auro pensé qu' ché troupes à pieds i so si près achteure , in a archu des tirs ed mortier, j' me souviens bin in éto dans un sentier assez larche, un sentier du qu on pouvo avincher à deux d' front , et là chéto sur i nous avottent arpérés, in s in a pris dins l' guiffe....
ch' capitaine i nous dijo d accelerer, pas facile avec not' bardache et nos bandes mol'tieres et ch' fusil in plus, in avo caud , terripe
pi j' me souviens à un momint ché tombé juste à coté d' mi, j a sinti que chti qui éto à coté d'mi i s arreto, pi i a quéu par terre , mi j' m éto arrété pour vire s' qui avo, i éto mort, j l a vu tout d' suite et là i a un gradé qui m' a dit caporal D. caporal D , il est mort , avancez , ne restez pas là, il a du me le dire plusieurs fois, j étais resté pétrifié sur place, puis je suis revenu à la vie si in peut dire, et j a arpris m' course en avant , oh in a pas été loin, i nous zattendotent cal'memint , in a tombé dans eune embuscate et in a du tous es' rende
i nous ont conduit en convoi jusqu à eune ville que j' connaisso pas alors chéto vézélise , et à l endroit du qui nous ont parqué, contre ch' mur d eune mason, i avo eune publicité peinte sur ché briques, vantant les mérites del' biere vézélise
aprés in a été em'né en al'mane, mais à mon r'tour al' fin d' la guerre , j m a documenté , j a artrouvé sur eune carte l' nom des tchiots villaches du qu on avo passé , et depuis ch' temps là j a jamais bu eune biere vézélise ...ché drole nan "


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |