histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la télévision le générique ortf (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accomoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
retour à Bruay en 1945
par minloute le, 02/09/2006  

Emile comment s est passé le retour à Bruay aprés votre captivité ? (une précision, Emile ne parle pas le patois, ou plutot comme mon père, emploie un mot par ci par là pour marquer le sens d une phrase, j écris pourtant son témoignage en patois , j ai l impression de mieux faire ressentir ses sentiments)
ch'qui m a surpris ché qu on éto pas attindu, oh si par nos familes, ché sur , chéto un grand momint pour mi d artrouver m' mère (moment d émotion)
mais te dire qu in a été "vénérés" nan, et cha m a surpris au début, j éto un peu décu , Bruay a été libéré en septembre 1944 et nous in a rintré en avril 1945
d ailleurs m' mère ale a eu du mot à m arconnaite pasque j éto barbu in arvenant , oh cha a pas duré longtimps l' temps que l' porte as' souve et qu ale réalise que chéto mi, mais quand meme

nan in a pas été attindu, pasque la vie ale avo r'pris à bruay et nous , j' dis pas qu in arrivo comme un caveu dans la soupe, mais eune expression qu ' in camarate i m avo ardis qu on li avo dit, in "sinto la guerre" et la guerre in voulo pu in intinte parler

quand que j a arcomminché à travailler aux zouilleres, chéto drole, cha faijo chinq ans que j éto parti, i avo des nouveles tietes d' dinch' bureau du que j' travaillo

et vous ne parliez pas de la guerre alors?

nan , pasque d abord in voulo l oublier nous meme , ché quand meme chinq années d' es' vie gachée, i a fallu aussi qu on s armette au gout du jour, d abord cha peut parait' drole mais simplemint avoir des zoraires précis, cha cha a été dur au départ, pi aprinte as' fonde tout d' suite dans l' vie d' tous les jours , presque comme cha du jur au lend'main
y a fallu aussi
qu in apprenne tout c' qui chéto passé durant tout ch' momint là, in a appris bin seur, les victoires et les defaites al'mantes, in a appris l' débarqu'mint, mais chéto pour nous comme un puzzle à arconstituer
pi in a vite sinti comme un agas'mint , in a intindu d' zallusions, oh chéto dit à mots feutrés, mais du genre qu in avo gagné chinq ans d' traval, qu in devo pas et' mate à not' retour, qu ichi aussi in avo souffert et que chéto pas la peine d essayer d''raconter c' qu in avo subi, d ailleurs nous in avo pas invie, mais y a des coups in auro bin voulu l' dire pour armette ché pindules à l heure, mais i zécoutotent pas, à leurs ziu i zavotent soufferts plus equ' nous
in in parlo seul'mint quand qu on s' rencontro au sein d amicales ou d' repas d anciens prisonniers mais in in parlo jamais comme cha facil'mint


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |