histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
le haut pays d Artois
par minloute le, 05/09/2006  

Auchel, Marles, Divion, Calonne, La Clarence, chinq villes incrinquées, assemblées les zeunes dans les zautes, comme eune forteresse qu ale s' ro al' limite du bassin minier

à l' ouest i a bin cor des tchiots fortins avinchés comme Ferfay ou l' pu loin Estrée Blanche, Enquin, Flechinelle, mais cha y est in a quitté l' bassin minier qui s' termine comme in pointe et in arriffe d un coup dins ch' haut pays d artois
pays à tout vint, à terre grasse, à tchiots vallons coupés par de tchiots ruisseaux , pays des vaques noires et blanques, pays du tracteur et del bouse , pays des masons à bas étache, et al' toiture travaillée par z' zintempéries

in peut imaginer ichi c'que pouvo et' la vie avant les mines, pays d' censes, d' cornales, du qu' tout y allo au rythme des rivieres

j a ker ch' pays là, d abord faut dire que j' le connaisso pas, pasque nous in éto d' bruay et quand qu on allo à la mer, in passo par saint po, hesdin, montreul, et enfin merlimont, mais si in avo quitté in tchiot peu l' route principale, si in s éto prom'né dins ché camps in auro vu tout cha

mi j a eu l occasion d aller par là bas , pasque j a fait m' n arpe généalogique et j a été m' prom'ner du coté du maisnil dohem, de dohem, de reclinghem, de coupel' vielle, de fruges, sur les traces d' mes zancetes
queq' fos chéto émouvant comme cacher dans un cim'tiere des tombes ed gins que j a connu ou plutot qu in m a dréssé l' caractère et raconté la vie
j a eu la chance qu' min père i avo recueilli les propos d' eune personne des' famile qui éto plus agée qu' li et qui éto né au tout début du 20 ème sieque et qui a bin voulu raconter tout c' qu elle savo d' ses parints et grands parints c' qui faijotent et du qui vivotent

alors artrouver en grattant , ou plutot ardécouvrir ché noms sur eune viele plaque , bin ché émouvant , j a fais ché photos , pasque vu l éto del' tompe j' su sur qu aujourd hui ch' tombe là ale do et' so dins zin piteux état, soit carémint démolie
et pourtant ché gins là , à la fin du 19 ème sieque , cha devo et' des personnes incontournapes du coin, avec l' plus grosse ferme, un peu à l écart du villache

j a ker aller du coté d' fruges, quand qui a du brouillard, ou quand qui fait super bio mais qui a un vint à décorner ché boeufs

quand qu on arvient sur l' bassin minier, in s'sint comme agréssé par ché multitutes ed masons alignées in briques, toutes pareles, bin droites, comme des régimints intiers, in s' dit que cha a du vraimint et' un choc pour les cinsiers du coin, et meme pour ceux qui habitotent un peu plus loin d' vire cha pour la premiere fo

cha a du arriver à toutes ché branques d' em famile, soit originaire d' coupele viele en artois, soit d hazebrouck en flandres, soit de guyencourt dans le nord
un jour, pour des raisons économiques, pour quitter eune vie difficile, soit pour trouver un traval plus interessant, soit pour quitter l' traval d' journalier agricole, i sont' v'nus d' tout autour du bassin minier pour y travailler , cha devo et' un peu leur eldorado , avec beaucoup d espoirs et beaucoup de deceptions je pense aussi
la rudeur du travail au fond, ne pouvait etre accomplie , acceptée que par des travailleurs de la terre

j' les imagine, so v'nir en train, so v'nir en carettes tirées par des bidets, en ayant tout quitté , pour arcomincher eune nouvelle vie
là i s'sont adaptés à ché nouvelles conditions, pi ché zinfants i sont v'nus plus grands, i zont fréquentés des garnoules , i s'sont mariés, i zont eu des infants, et d' tout cha, de ch' mélanche des quat' coins du nord pas d' calais, nous, in est arrivé
m' n histoire, ché la vot' , si vous avez pas fait d archerches généalogiques, j' peux djà vous dire, vous trouv'rez beaucoup d' journaliers agricoles, venant du boulonnais , de la somme, du nord , qui , un jour , ont tenté leur chance dans le bassin minier ....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |