histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
histoire de la tour Eiffel de Sains
par Bernard60 le, 04/11/2006  

Pourquoi le café de la « Tour Eiffel » à Sains-en-Gohelle ?

Emile DUPUICH naît à Sains-en-Gohelle le 30/5/1844. Il fut journalier, puis mineur vers 1875 aux mines voisines de Noeux et Mazingarbe.
Le 3/8/1870, à Sains, il épouse la jeune Augustine VICHERY née le 19/4/1852 à Sains.

Ils auront 4 enfants :
- Emelina née en 1871
- François né en 1873
- Victor né en 1878(mon grand-père)
- Théodora née en 1884

Vers 1887, ils décident de faire construire un café à l’angle de la route nationale n° 37 et de la route de Mazingarbe, au lieu dit « Le Petit Sains ».
Il faut dire qu’Augustine avait quelques ancêtres aubergistes.
A cette époque, le village n’avait que 800 habitants. Le café, bien situé, est fréquenté par les mineurs sainsois embauchés aux fosses voisines(la fosse 10 n’ouvrira que vers 1903).
Le café est ouvert au printemps de 1889…et la Tour Eiffel (de Paris) sera inaugurée avec faste à la même époque!
C’est en cet honneur que mes aïeux installèrent une enseigne à l’emblème de « La Tour Eiffel ».

Pendant la Grande Guerre, le bourg est sous les bombardements incessants, la population cohabite avec le corps expéditionnaire britannique. Les soldats fréquentent « La Tour Eiffel » pendant les accalmies et ravitaillent mes ancêtres abrités à la cave. Par les soupiraux, ils passent du pain (souvent rassis) et des carrés de chocolat aux enfants.

Emile dit « le gros Dupuich de la Tour Eiffel » s’éteint chez lui le 20/8/1914 et Augustine meurt en ce même domicile le 5/4/1919.
Le café et son enseigne resteront encore longtemps un point remarquable de la commune.

Propos recueillis auprès de ma famille(oncle et cousins dans les années 1970)
Un arrière-petit-fils de « La Tour Eiffel »

Bernard DUPUICH

par Marie-Claire le, 04/11/2006

merci beaucoup pour cette explication, il est vrai que nous n'imaginions pas que la présence de la tour Eiffel installée au rond point de Sains en Gohelle devait en quelque sorte son existence au café "la tour Eiffel"
pour quelqu'un qui passe et qui ne connait pas l'histoire, il imagine le contraire

je vous mets le lien vers la photo de la tour Eiffel au carrefour de Sains :
La tour Eiffel de Sains en Gohelle

ainsi que vers le sujet de minloute avec photo également :
Pas b'soin d aller à Paris



 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |