histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
le petit quinquin en français
par Minloute le, 31/08/2004  

Il est intéressant de le traduire totalement parce que je crois que l'on comprend vraiment que ce n'est pas une chanson gaie.
La pauvre dentellière disait "j'irai dégager ton beau sarrau..", c'est que le vêtement est au mont de piété.

Au 19ème siècle la misère du monde ouvrier ne se limite pas dans la région aux mines décrites par Zola dans Germinal.
Hommage aux dentellières


Refrain :
Dors mon petit bébé
Mon petit poussin
Mon gros raisin
Tu me feras du chagrin
Si tu ne dors pas jusqu'à demain

Ainsi l'autre jour une pauvre dentellière
En berçant son petit garçon
Qui depuis trois quarts d'heure pleurait sans arrêt
Tachait de l'endormir avec une chanson
Elle lui disait mon petit Narcisse
Demain tu auras du pain d'épice
Du sucre à gogo
Si tu es sage et que tu fais dodo

refrain

Et si tu me laisses faire une bonne semaine
J'irai dégager ton beau sarrau
Ton pantalon de drap ton gilet de laine
Comme un petit milord tu seras faraud
Je t'achèterai le jour de la fête paroissiale
Un polichinelle cocasse
Un turlututu
Pour jouer l'air du chapeau pointu

refrain

Nous irons dans la cour de Jeannette aux vaches
Voir les marionnettes comme tu riras
Quand tu entendras dire un sou pour Jacques
Par le polichinelle qui parle mal
Tu lui mettras dans sa menotte
Au lieu d'un sou un rond de carotte
Il te dira merci
Pense comme nous aurons du plaisir

refrain

Et si par hasard son maître se fâche
C'est alors Narcisse que nous rirons
Sans en avoir envie je prendrai mon air méchant
Je lui dirai son nom et ses surnoms
Je lui dirai des fariboles
Il m'en répondra des drôles
Enfin chacun
Verra deux spectacles au lieu d'un

refrain

Alors serres tes yeux, dors mon bonhomme
Je vais dire une prière au petit Jésus
Pour qu'il vienne ici pendant ton sommeil
Te faire rêver que j'ai les mains pleines d'écus
Pour qu'il t'apporte un gâteau
Avec du sirop qui coule
Tout le long de ton menton
Tu te pourlècheras durant trois heures

refrain

Le mois prochain, c'est la fête de Saint Nicolas
C'est sûr le soir il viendra te trouver
Il te fera un sermon et te laissera mettre
En dessous de la cheminée un grand panier
Il le remplira si tu es sage
De je ne sais quoi qui te rendront heureux
Sinon son âne t'enverra un grand martinet

refrain

Ni les marionnettes, ni le pain d'épice
N'ont produit d'effet, mais le martinet
A vite calmé le petit Narcisse
Qui craignait de voir arriver l'âne
Il a dit sa chanson dormoire
Sa mère l'a mis dans son berceau
A repris son coussin
Et répété vingt fois le refrain


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |