histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
N’fais jamais courir tin quévau..., Ch Bruchet
par Marie-Claire le, 21/11/2006  

N’fais jamais courir tin quévau in montant si té veux qu’il saque longtemps
poésie de Charles Bruchet


Qu’il est just’e ch’dicton là quand on y réfléchit;
Surmint qu’ché pour les jonnes qu’il a été écrit.
Quand in n’est jamais mat’e, plein d’santé, sans parel,
L’devise d’aujourd’hui est un précieux consel.

J’vas cor m’coucher bien tard, d’min j’vas m’lever d’bonne heure,
I’faut qu’j’in mette un coup, j’veux finir ém’mason,
I faut qu’après min post’e j’arfasse au moins quatre heures,
J’voudros avant qui gèl’e, couler tout min béton.

Quitte à arprinte incore un peu sur sin sommel,
In n’brad’ra pas d’mortier, chà s’rot t’i’ qu’un’e truelle.
Tout ce qu’in s’est promis, in àa à cœur dé l’faire,
In a de l’volonté, in est fort, jeune et fier.

Quéqu’ fos après dîner in a sin cœur qui dort,
Faut pas s’laisser aller, l’traval i’ nous attind,
Allons armuons nous, encore un p’tit effort,
Quand in veut arriver, faut lutter contre l’vint.

Tant que l’machine all’e saque in l’fait tirer à fond,
In va pas l’arrêter pour sogner un ptit rhume,
Un grog et d’l’asprin’e chà l’armettra d’aplomb,
Et chaqu’ jour sournois’mint, nou santé all’e s’consume.

L’quévau qui est si fort et qui cueurre in montant,
N’va pas d’un train parel saquer incor’e longtemps ;
Quéquequ’fos in r’déchindant d’l’aute côté du talus
Chà déval’e tell’mint vit’e, qu’les freins ne répond’ent plus.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |