histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  en arrivant au cimetiere du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la fin d'un chevalement
par nounours-94 le, 09/12/2006  

Attention le spectacle ne durera que quelques secondes. Dans un nuage de poussière le carreau de fosse va s'écrouler comme un chateau de cartes.
L'imposant chevalement métallique va s'affaisser comme un pantin démembré sous les yeux des anciens mineurs et des riverains.
La plupart des sites miniers ont ainsi disparu en une vingtaine d'années. Il subsiste quelques chevalements à Condé sur l'Escaut, Lièvin et quatre fosses presque intégralement préservées dans l'ancien bassin houiller du nord de la France

texte et photos : Pays du Nord septembre 1999

par bourdonb le, 10/12/2006

Beaucoup de nos puits ont disparu faute de moyen de les entretenir et a ce moment la on n'a pas pensé que comme les beffrois que l'on aurait pu les classer au patrmoine mondial de l'UNESCO de part leur diversite et leur histoire
Celui du 6 / 14 de Fouquieres lez Lens y est passé on peut voir son agonie http://fouquiereschf.free.fr/histoire/fosse%206/la_demolition.htm

par Greyg le, 10/12/2006

Sur le scan de cet article on peut apercevoir le chevalet du 4 de Lens
vu la récession minière et tous les problèmes économiques qu'elle a engendrée , c'est vrai qu'à une certaine époque , raser toutes les installations minières était la meilleure solution , tant pour les pouvoirs publics que pour les riverains qui en avaient marre de ces installations

Cependant certains de ces chevalets etaient de véritables oeuvres d'art en quelque sorte, vu les moyens de l'époque de leur construction et les contraintes physiques imposées, certains edifices industriels possèdaient une esthétique très intéressante

conserver tout aurait été impossible, néanmoins il faut reconnaitre que dans certains secteurs du bassin , ce fut l'hecatombe, il y bien un centre historiqe minier et pourtant de grandes villes minières telle Bruay, Noeux, Hénin Liètard ne possèdent si ce n'est que des cités et quelques rares terrils plus aucune trace physique de la mine

il y a 15 ou 20 ans de celà quand on rasait les derniers chevalets du secteur de Courrières on aurait peut être pu faire un effort en mémoire de ce qui fut l'une des pire catastrophe minière du monde, certes cela coutait cher mais quelques commnunes l'on fait, malheureusement trop peu


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 12 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |