histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Document sans titre

le galibot devenu ingénieur
le : 13/12/2007 par : kiki

Augustin Viseux , le galibot devenu ingénieur

Apprenti maçon, puis galibot, élève de l’école de Douai, M. Augustin Viseux est devenu maître mineur, puis ingénieur terminant sa carrière en 1970 comme ingénieur en chef.
Il a connu les journées de douze heures, les longues veilles quand, ayant étudié deux heures après le poste éreintant, il faisait les devoirs qui lui permettraient de passer l’examen d’entrée à Douai.
De la mine. M.Viseux a connu les chantiers poussiéreux (il est silicosé a 100 %) les galeries boisées et les tailles mécanisées, mais aussi les boiseries sobres des bureaux centraux où il accéda.
Il est fier de l’amitié que lui ont témoignée, jeune ingénieur, des cadres supérieurs, que ne lui ont pas ménagée des centaines d’ouvriers mineurs. Il est plus heureux encore d’avoir su commander en n’infligeant que de rares amendes, grief syndical si souvent évoqué.
Résistant à libé-Nord , il pourvoit ses camarades en poudre qu’il prélève sur d’énormes bombes qu’il désamorce dans les ruines de Lens. Malade en 1959, il tourne le dos à la mort. Il croit à la volonté, au désir de vivre. Maintenant encore, chaque jour il s’instruit, apprend, après avoir longtemps participé, comme président national des Médaillés du travail.
C’est tout naturellement que quelqu’un instruit son dossier d’entrée dans la légion d’Honneur. Il est actuellement commandeur de l’Ordre et administrateur départemental de la Société d’Entr’Aide de cette élite.
La mine, celle d’hier, celle d’avant-hier, il l’aime, se passionne encore pour elle, riche de souvenirs qu’il évoque avec une rare précision. La conclusion d’un long entretien n’en est que plus bouleversante : « J’aurais voulu ne pas assister à la fin du charbon… ».

Voix du Nord 22 Dec 1990.


 

Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |