histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme 2 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme 1 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme (13/11/2017)
  les Ch'tites souris (12/11/2017)
  cor heureux qu in avo du sape (12/11/2017)
  du grr au ploc ploc en passant par le vroum vroum 2 (09/11/2017)
  du grr au ploc ploc en passant par le vroum vroum 1 (09/11/2017)
  du grrr au ploc ploc in passant par le vroum vroum (09/11/2017)
  pour la soif .... (08/11/2017)
  merci Aspro (08/11/2017)
  à chaque époque s' magie ... (06/11/2017)
  Riquiqui et Roudoudou (06/11/2017)
  les disques à histoires (05/11/2017)
  l'essoreusse à linche (03/11/2017)
  sujet marronnier (02/11/2017)
  les Killtoïds (29/10/2017)
  mets tes basquettes (29/10/2017)
  le velours de l estomaque (24/10/2017)
  gueule à chuque (23/10/2017)
  la magie du taquin (22/10/2017)
  la mort sous l' cagnard (19/10/2017)
  tampons scolaires (18/10/2017)
  Chrysanthèmes (18/10/2017)
  sauf..... (16/10/2017)
  Eune goutte d' jus (photo) (15/10/2017)
  Dins chés caffes (03/10/2017)
  l' framacie (03/10/2017)
  ché chuques à mon Maréchal (02/10/2017)
  du byrrh au visqui (02/10/2017)
  la joie des jeunes (27/09/2017)
  d' z'obus (25/09/2017)
  examen de cathéchisme (25/09/2017)
  la blanquette (24/09/2017)
  ch' bonhomme perrier (23/09/2017)
  souvenirs douloureux suite (23/09/2017)
  Chés rues ale zavotent pas d'nom (21/09/2017)
  souvenirs douloureux (17/09/2017)
  ch' rabattu et la buée (17/09/2017)
  hatari (17/09/2017)
  El centre aéré géant de Bruay (11/09/2017)
  Bruay, El pont ferroviaire d'Lavolville (11/09/2017)
  Eune consultation al' champe (11/09/2017)
  Eric Denudt artiste peintre un gros coup de coeur (11/09/2017)
  que j auro ker avoir eune chiffernée (10/09/2017)
  Merlimont hors saison 17 (07/09/2017)
  souvenirs d' rintrées (04/09/2017)
  eune pensée pour eusses (03/09/2017)
  à la recherche de nos taïons (28/08/2017)
  Marles-les-Mines, el station SNCF (18/08/2017)
  Vermelles, le nom de la Cité du Philosophe (13/08/2017)
  Merlimont hors saison 16 (13/08/2017)
  collection de poupées (04/08/2017)
  Merlimont hors saison 15 (31/07/2017)
  Auguste Labouret (27/07/2017)
  au coin d' la rue de Périgueux et et de Grenoble (26/07/2017)
  du bout des léves .... (26/07/2017)
  Tour de France (23/07/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...
 Mégane ( 08/09/2017)
Bonjour, Habitant ...
 FRYHTAN ( 30/06/2017)
Bonjour à toutes et ...
 Pascalou ( 25/06/2017)
Bonjour à tous, je v...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Document sans titre

Les marocains
le : 19/01/2008 par : kiki

Les marocains

Le recrutement d’agents d’origine marocaine a été arrêté en 1977. De 1956 à cette date , il a concerné 78. 000 ouvriers-employés sous contrat, dans le bassin du Nord et du Pas-de-Calais. En 1980, le statut du mineur a été accordé aux mineurs marocains. Alors , ont eu lieu un grand nombre de regroupements familiaux.
Les ouvriers marocains séjournaient au centre d’accueil des Noyelles-sous-Lens pendant une période de quatre semaines . Ils bénéficiaient d’une préformation en mine-image et en atelier qui consistait essentiellement à leur inculquer les gestes de base des travaux d’abattage et de soutènement, ainsi qu’à les initier aux règles de sécurité propres aux travaux du fond. L’audio-visuel étant bien sur, commenté en arabe.

Us et coutumes
Durant leur stage, ils participaient également à une formation linguistique à raison de quatre heures par jour. Ce stage terminé, ils étaient affectés à un siège d’exploitation où ils poursuivaient leur formation sur le tas, par petits groupes (quatre à cinq personnes) encadrés par un moniteur marocain.
Au terme du sixième mois, les mineurs bénéficiaient d’une promotion et pouvaient alors être normalement employés dans les chantiers du fond.
Logés par les houillères dans des cités situées à proximité des sièges d’exploitation, telle la cité Saint-Paul à Carvin, et après leur travail, les mineurs marocains, du moins pour la plupart d’entre eux, retrouvaient leurs traditions, s’habillant et vivant selon les us et coutumes de leurs pays d’origine.
De 2092 ouvriers de fond qu’ils étaient en 1960, ils passèrent à 11 558 en 1965 pour n’être plus que 281 à la fin d’octobre dernier.
Enfin, pour être complet sur ce sujet, on ne saurait passer sous silence la fameuse grève des mineurs marocains qui débuta en octobre 87 et qui dura deux mois…

Voix du Nord 22 Déc 1990.


 

Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |