histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LE PATRONAGE (14/11/2019)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «Poilus» (10/11/2019)
  MIN MONONQUE (2ième partie) (09/11/2019)
  Au revoir Jean-Marc (08/11/2019)
  MIN MONONQUE (1ère partie) (06/11/2019)
  tour à la Toussaint (01/11/2019)
  L' TOUSSAINT (30/10/2019)
  faire un bec à Marie (27/10/2019)
  les bios mots d' la langue française .... (27/10/2019)
  RINTRÉE DES CLASSES (25/10/2019)
  d' la viante rouche .... (21/10/2019)
  ch' lapin et m' mère (19/10/2019)
  El dame blanque d'Esquelbeck (19/10/2019)
  BECS DE CORAL ET BENGALIS (16/10/2019)
  ché sms mms i zont bon dos (13/10/2019)
  PICHON ROUCHE ET BITACLÉ (11/10/2019)
  L BRADERIE D BRUAY (08/10/2019)
  devoir sur la braderie la correction (07/10/2019)
  braderie la fin (07/10/2019)
  au milieu de la braderie (07/10/2019)
  déchinte à la braderie (06/10/2019)
  départ à labraderie (06/10/2019)
  j a pinsé à ti Papa (30/09/2019)
  IN VA TUER CH COQ (29/09/2019)
  ché supporters d' footballe (29/09/2019)
  poésie en automne (28/09/2019)
  je coupe ... (28/09/2019)
  Émotion, notalgie, en revisitant les récits (24/09/2019)
  JUER AU FOOT À L' USB (23/09/2019)
  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIÈRE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les commerces de Bruay
par minloute le, 25/02/2007  

j' réponds a l artique sur les ptits commerces ed bruay, ché vrai qu in a connu , et cor el' fin, d'la grante activité d' bruay
meme si ché mines ont freumé en 1979 à bruay , l'phénomène y avo djà comminché avec l' ouverture d' cora al' future porte nord au milieu des années 70
cha a été aussi d' pair faut pas l oublier avec l' dev'lop'mint et la démocratisation d' l electro ménager

cha auro servi à rin d' avoir des supermarchés si ché frigos et pi vite aprés ché congélateurs , i s etotent pas démocratisés

pi in plus des mines que cha a fait partir du monte ,que ché jones aprés i zont été querre du traval ailleurs

pi aussi que ché femmes ale zont comminché à travailler plus qu avant
que cha d' veno complet'mint fou, in vingt ans d' temps d' conc'voir ed passer eune partie del matinée à aller chez l' boucher, l' boulanger, l' marchand d' légueumes alors qu in pouvo tout avoir en moins d' temps et moins cher dans ché supermarchés
tous ché ptits commerces y zont pas pu surviffe
alors quo qui reste ? d' temps in temps au miyeu d' quartiers intiers vidés d ' commerce, i a un aldi ou un mini market
les seuls magasins qui peuffent t'nir le coup face à cora, mais surtout pasque ceux qui zy vont i zont pas d' carettes, et qu aussi ché moyens financiers sont des plus restreints
mi j a dinl' tiete, un coup que j a été au lidl pour acater du chocolat in tablette, i avo un coupe avec des zinfants , bin quand qui faizottent leu courses, ch' père i avo s' calculette al' main, et i faijo ché totaux à chaque coup, aut' preuffe, l' dame d'vant mi, ale passe in caisse, et ale n avo pour plus d' 100 francs, bin ale a laissé des produits, ale avo prévu 100 francs et pas un sou d' plus

mais quo qu' cha va d'venir bruay à moyen terme, un aut' bruay, ché pas la peine d' se lamenter, ché personnes agées , ale vont partir eune par eune, et ché pas sur que tous ché log'mints i so gardés
tiens quand t armonte l' rue d'la cavée, i avo d' immenses corons in haut del cote, tous alignés parralel'mint, bin achteure in n'a pas djà pas mal d abattus et in fait des zespaces verts à nin plus savoir quoi faire .....
combien d' masons d' corons ont les portes grillagées in attindant l' démolition ...
in n y peut rin, d un tchiot villache , bruay est d'venue eune fourmillière, pi achteure, tout douch'mint , tout régul'iermint, sans bruits, bruay tompe dans eune certaine torpeur
rin n y peut armonter l' passé, l' municipalité ale fait c' qu ale peut aussi pour dynamiser , pour t'nir l' coup, mais ché nin évident, raviser la sta, raviser l ancienne usine ripolin qui avo sur ruitz, cha a duré eune paire d années, ché gins i zont eu l espoir que ché nouvelles usines ale zallottent imbaucher à bras l' corps....... in a vite déchanté

ché vrai, arvenir à bruay ché à la fois plaisant, pasque ché quand meme es' ville qu in est né , mais in do l avouer, surtout qu in n y va pas toudis, quand qu on y artourne in vo que tout y ferme et qu au centre ville, té vo pu grand mint d' gens dins ché rues, si té veux vire du monte bin té va à mon cora


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |