histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Liévin, la maison aux naissances
par kiki le, 02/06/2007  

Liévin, la maison aux naissances.

Bonne fête Maman.


En décembre 1928 est née Maman, dans la maison des mines, rue Edison , cité St Amé de liévin. Elle est la dernière des cinq enfants de mes grands parents maternelles, mon oncle et parrain, Anatole n’était pas sur la photo, on voit maman sur les genoux de sa mère, mes tantes Angèla et Madeleine de chaque côté, mon oncle François et mon grand père mineur ayant travaillé à la fosse 3 de Lens St Amé de Liévin, que je n’ai pas connu et ma grand-mère un petit bout de femme et avec laquelle j‘étais toujours.

La dernière naissance, il s’agit de moi dans cette maison familiale des mines de Liévin. Les années passèrent et maman, papa et moi devions déménager car la maison était trop grande pour nous trois, nous avons du partir, le garde des mines en ce temps là effectuait la gestion des habitations dans les cités et l’on devait laisser la maison à une plus grande famille de mineurs.

Après être emménagé dans un coron de la rue Chevreuil qui se trouvait sur le côté de la fosse du 3 de Lens St Amé, là où l’on voyait tourner continuellement les molettes inaccessibles des deux chevalements.

D’années en années, Maman, nous répétait qu’elle ne se plaisait pas dans sa nouvelle maison, elle n’avait plus ses habitudes et son jardin lui manquait beaucoup, elle se sentait prisonnière comme elle le disait, les portes d’entrées étaient l’une à côté de l’autre.

Après bien des années passées, elle regrettait toujours la maison de son enfance, on avait appris que la maison avait été coupée de façon à loger deux ménages et ensuite avec les dernières rénovations, elle avait été réaménagée comme avant en juxtaposant un garage sur le mur du côté jardin.

Dernièrement, je lui disais que j’avais regardé une photo de sa Maman avec moi dans le jardin et que je voulais en refaire une identique afin de voir le changement suite aux rénovations qui avaient été effectuées durant toutes ces années, et d’avoir rencontrer les locataires actuels, j’ai été surpris d’apprendre, qu’ils étaient fils et petite fille de mineur. Je leur ai expliqué que j’étais né dans cette maison, ainsi que ma maman et que je voulais dans un sens revivre ces moments d’antan par le biais de photos.

Nous avons commencé à discuter, il m’ont invité à rentrer et à visiter la maison de mon lieu de naissance, je ne vous cache pas l’émotion que j’ai ressenti dans les différentes pièces, ainsi que dans le jardin de mon enfance.

IL faut vous dire aussi que d’autres surprises m’attendaient à l’intérieur, la maison est décorée de lampes de mineurs se trouvant dans une vitrine, des barrettes de mineurs suspendues au mur, un grande photo avec des mineurs dans les berlines, des scies à bois, statuettes de mineurs, statuette de Sainte Barbe et bien d’autres encore, souvenirs de leur père et grand père ayant travaillé à la fosse d’Avion et du 11/19 de Loos .

Je leur demandais, si je pouvais emmener maman afin qu’elle revoie la maison de sa naissance et d’enfance à l’occasion de la fête des mères, sans aucune hésitation il ont accepté, je crois qu’ils ont été très touchés d’apprendre et de connaître les anciens locataires de leur maison.


Pour l’instant maman ne sait pas encore qu’elle va visiter son ancienne maison tant regrettée, elle sait, qu’un arrêt sera effectué devant.


A l’approche de la fête des mères, je souhaite à toutes une bonne fête des mamans, une maman c’est le sourire du bonheur.


  ( 4 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |