histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la Tribune a cent ans
par kiki le, 27/09/2007  

La Tribune a cent ans

Un siècle d’histoire

Cent ans. Un siècle que le journal des syndicats des mineurs du Pas-de-Calais et du Nord a été créé, édité, diffusé depuis le 7 Septembre de l’année 1907.

Cet événement se devait d’être célébré, fêté, car il constitue un moment historique qui a marqué notre région minière, et au-delà, l’ensemble des populations du pays minier.

Ce journal, appelé « LA VOIX DU MINEUR » à sa naissance, pour devenir des années plus tard, après la guerre 14/18 « LA TRIBUNE DES MINEURS », était sans aucun doute le premier journal syndical dans notre région et notre pays. Un journal paraissant toutes les semaines, édité par des syndicats de base, mis en vente en particulier par des diffuseurs, militants syndicaux, aux syndiqués ou non syndiqués.

La déclaration de la Fédération des ouvriers mineurs du Nord/Pas-de-Calais et d’ANZIN annonçant cette création, cette parution et ses raisons d’être reste encore aujourd’hui assez exemplaire des raisons, des buts de cette création : « Ce journal, en un mot, comme l’indique son titre, sera la grande voix du mineur faisant entendre ses plaintes, s’instruisant, s’émancipant, aspirant à un avenir meilleur ». C’est une belle et bonne définition s’inscrivant dans une perspective nouvelle.

La parution de ce journal hebdomadaire est préparée, assurée par la mise en place d’une société d’édition, « l’Imprimerie ouvrière », installée, dans un premier temps, rue de la Paix, à LENS, pour ensuite rejoindre le haut lieu, monument historique : La Maison Syndicale, en 1910, quelques années plus tard après sa création.

Ces réalisations marquent une étape nouvelle du mouvement syndical dans son ensemble et celui des mineurs en particulier. Il faut rappeler que ce n’est qu’en 1884, avec le vote de la Loi Waldeck ROUSSEAU, que les syndicats sont officialisés, devenant des structures légales avec les droits et les devoirs correspondants. La CGT confédérale est créée en 1895, les syndicats des mineurs également, donc une dizaine d’années d’existence légale, de créations statutaire de structures syndicales nationales, régionales. Cela ne signifie pas qu’avant ces dates, il n’y avait rien ; sous des formes multiples, syndicales et autres, le mouvement ouvrier s’organisait avec les limites de reconnaissance légale.

La période de création du journal « LA VOIX DU MINEUR », de « l’Imprimerie ouvrière », puis de « La Maison Syndicale » s’inscrit dans cette phase nouvelle d’existance légale. D’ailleurs, c’est en 1906 que la CGT tient un congrès statutaire, « Le congrès d’AMIENS », qui marquera l’histoire syndicale en définissant les règles du syndicalisme à la Française, basée sur les notions d’indépendance du syndicat à l’égard du patronat, des gouvernements et des partis politiques.

A suivre

Source : La Tribune de la région Minière. Sept 2007


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |