histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Symboles et Légindes ed Noé 3
par TIOT RITAL le, 19/12/2007  

El Sapin

Avant J.C, les Celtes avotte adopté un calindrier lunaire. I considérote el jour du 24 dichimbre comme l’arnaissince du solel ; i z‘avote pris l’épicéa comme symbole dé l’naissance. Les chrétiens considérote qué l’sapin ch’tot l’symbole dé l’vie, d’l’éternité pusqu’i d’more toudis viert.
Les inciennes tribus germaniques sacrifiotent des animaus et les accrochote aux branques des apes. Les vikings les pu riches fasote parel mais les pauffes accrochote des pommes, gatiaus, chucartes (bonbons). In dit qué l’sapin d’Noé s’rot l’continuation d’chés coutumes. Carlémane, i’a sui chés us pusqu’i'a agrinqué (accroché) les boyaux et yux d’ses enn’mis sus des sapins alintour d’Aix la Cappelle. Brou….

Eine léginde allemande dit qu'au VII siècle, du côté d’Geismar, un moine allemand St Boniface cachot à convertir les païens en disant qué l’sapin avot eine forme ed trianque édon qu’i symbolisot el Trinité. I volot moutrer à un druide qué l’quêne (chêne) n'étot pon un ape sacré. Il fait abatte l’quêne du druide. In kéyant, l’quêne démolit toute végétation padzou sauf un tiot sapin. « C’est l’ape ed l’infant Jésus" dit le moine. Alors in Allemane pis après in Alsace, in met dans s’mason un sapin, pour porter chance. Et in plant’ra ed jonnes sapins pou célébrer l’naissince d’Jésus.
Au XI sièque, dans les mystères arligieux, in moutrot l’ape du Pardis. Ch’tot un sapin garni d’peunnes rouches.
In 1521, in Alsace un tecste pale du sapin d’Noé dit aussi ape du Christ ; parel à Sélestat in 1546, el cité permet qu’in cope des sapins pou l’St Thomas (21 déchimbe). In 1560, à l’Réforme, les protestants arfusent d’faire des crèches comme les catholiques et i comminchent à printe l’habitude du sapin d’Noé. Cha s’répandra dins les pays protestants (Scandinavie, Allemane). In dit qu’cha s’rot Luther qui arot eu l’idée d’accrocher des candelles au sapin. Au XVII sièque, in mettra des coquilles ed gauques rimplies d’huiles pou faire eine candelle moins kére qu’aveuc dé l’cire.
In 1781, des sodars all’mands d’Brunswick aménent l’sapin d’Noé au Québec. L’ape ed Noé arrive in Grante Bertane vers 1840. L’homme dé l’Reine Victoria, l’Prince Albert, i in met un din sin catiau. In France, l’reine Marie Leszcinska, feimme ed Louis XV f’ra un ape ed Noé. Pu tard, el belle- file d’Louis-Philippe, el duchesse d’Orléans, l’allemande Hélène de Mecklembourg va décorer un sapin d’Noé aux Tuileries. Mais i fodra attinte 1871, aveuc l’arrivée des alsaciens qui s’insauvent d’leu région pou v’nir in France pou qué l’coutume du sapin d’Noé s’dév’loppe. Vers 1880, in Amérique in a fait l’essai d’mette d’z’ampoules électiques su les sapins mais chez in 1912, à Boston, qu’in verra plein d’sapins illuminés.
Comme sorte ed sapin, in a l’épicéa, l’sapin de Nordmann qui warde ses auguilles pu longtimps. Ch’est l’Danmark qui exporte el pusse ed sapins. Achteur in fabrique des sapins artificiels in plastique sovint démontape obin arpliape
L’étoile qu’in met à l’toupette arprésinte l’étoile ed Bethléem ; el boule alle a eté invintée à Meisenthal in Moselle. Comme i’avot pu d’peunes rouches , un artisan verrier i’a l’idée d’faire des boules d’même coleur.
Achteur, quaind un patron fait l’Ape ed Noël, ch’est pou donner un tiot cadiau et un spectaque aux infants d’ses imployés. In appelle aussi sapin d’Noé el portique qui portent les leumières ed pusieurs coleurs donnant l’départ d’eine course ed carettes


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |