histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Symboles, Légindes ed Noé 6
par TIOT RITAL le, 26/12/2007  

El BUQUE d’Noé (la bûche de Noël)

L’coutume ed breuler eine greusse buque à Noé armonte aux temps payins au momint dus qu’in fiétôt el Solstice d’hiver autermint dit à partir du jour dus qué les jours rallongeote. Cha eczistot partout in Europe. In disot qué l’fu dé l’buque étot un hommage au Solel. Obin ch’tot l’Fiète du Fu, dite Licht, dins les régions germaniques. Ocore el Yule Log, l’fu ed Yule des bos celtes. Au comminch’mint, el buque alle dévot breuler quèques jours sovint tros, quèque 12 pou ceusses qui vénérotte el cycle lunaire. El Solel i n’dévot pon vir coper l’buque édon in f’sot cha dins l’nuit. El buque alle dévot êt’ copée dins un quêne, simbole dé l’puissance ocore dins un ape fruitier simbole dé fertilité. In mettot un ruban autour dé l’buque et in l’portot aveuc cérémonie dusqu’à l’mason. Dins quèques pays, in am’not autant d’buques qu’i avot d’habitants dins l’mason. Là, les jonnes files (quèque fos ch’tot el mère), l’alleumote aveuc les restes dé l’buque ed l’année d’avant. Mais in d’vot s’occuper d’faire breuler l’buque sins otieus (outils) ! Foque aveuc les mains ! In wardot les chindres dé l’buque pasqu’alles protégeote l’mason du diape et dé l’foudre ocore povotte guérir dé l’maladie. Si l’buque fasot gramint d’étincelles, in disot qué l’récolte ed l’été s’rot bonne ; ch’est pou cha qu’les taïonnes tapote su l’fu pou faire sortir del pusse possipe d’étincelles. Si el leumière dé l’buque moutrot des sihouettes su l’mur, in disot qué quéquin allot morir dins l’année.
Mais sovint,ç’coutume ch’tot un impôt payé pa l’vassal à sin Seigneu.

El chrétienté a wardé l’coutume in cangeant eine milette les manières. Ainsin, ch’tot el père accompagné d’ses infants et serviteus qui dallot kère, in grante cérémonie, les tisons dé l’buque ed l’année d’avant. Pis l’taïon les mettot dins l’âtre. Tertouss s’mettote à g’noux pour réciter l’Pater.pindint qu’2 forts varlets am’note el buque novelle .Pis l’père i arrosot l’buque aveuc d’huile, du sé (pou s’protéger des sorcielles) et du vin cuit (pou bruler tous les péchés et avoir eine bonne vindange), in faisant s’notre père (signe de la croix) et l’bénissant aveuc du buis wardé d’pu les Rameaux.
In l'alleumot juste avant d'aller à l’Messe ed Noé et alle devot breuler tout douch’mint dusqu'à l'Epiphanie sinon cha portot malheur. Ch’est pou cha qué l’buque alle dévot êt’ el pu greusse possipe. Ch’tot l’pu greusse partie du tronc d’l’ape et même dé l’souche. In l’appelot el coque ed Noé. Ch’est ainsin qué l’gatiau qu’in donne aux z’infants, a pris el nom d’coquile. Dès qué l’coque étot leumée, les z’infants li tornote el dos in priant el tiot Jésus pou êt’ saches. Les feimmes mettote des gauques, chucartes (bonbons) à l’débout dé l’buque. Alors ch’tot l’temps dé l’veillée aveuc des cants, des contes, des jus. Pis à 11 heures du soir, in dallot à l’Messe ed Minuit. Après, in arvénot pou minger et pou s’cauffer au fu dé l’buque. Fot s’ramintuver qu’in chés timps là, l’Atre étot imminse et qu’bins des gins povote s’placher padzou pou s’cauffer.

Dins les villes, ch’tot dur ed suire el coutume pasqué ch’tot pon simpel d’avoir une greusse buque. Alors un patissier , in 1945 parait-il, a eu l’idée ed rimplacher l’buque in bos pa ein gatiau qui li arsannot gramint. Fot quaind même dire qu’dins l’Poitou, un gatiau roulé arsannot gramint à l’buque ed Noé ; i eczistot d’pu la nuit des temps. Et buque ed Noé est dév’nu eine espécialité frinçaisse. Metnant, in peut pon réveillonner sins in minger un morciau ! Et menme au Novel An ! Alors mes gins, bon appétit !


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |