histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les chevalements métalliques ;
par PAILLART André le, 06/02/2008  

Les chevalements métalliques des puits de mines.

Le puits est surmonté d'une tour qui répond à deux buts: servir de point d'appui au guidage au-dessus de la recette, et supporter les molettes, c'est à dire les poulies sur lesquelles passent les câbles à l'aplomb du puits.
Le chevalement doit donc être assez haut pour permettre de soulever entièrement la cage au dessus de l'orifice, tout en laissant une distance suffisante pour qu'elle ne risque pas, en cas de négligence du machiniste, de venir heurter les molettes.
Il faut en outre, qu'il soit assez solide pour résister à l'effort produit par le poids du câble et de la cage et par la traction de la machine.
Les dimensions du chevalement dépendent de plusieurs facteurs: hauteur de la cage, poids des masses en mouvement, diamètre des molettes.
Ainsi, celles ci sont parfois disposées l'une au dessus de l'autre, ce qui contribue encore à augmenter encore la hauteur totale.
Enfin, pour faciliter les manipulations des berlines et l'emmagasinement des produits extraits, la recette est souvent à plusieurs mètres au dessus du sol; les dimensions de la charpente en sont augmentées d'autant.
Dans les installations modernes, l'axe des molettes est fréquemment à 30 ou 35 m au dessus du sol, à 20 m au dessus de la recette.
La forme donnée au chevalement est déterminée par les efforts à supporter. On donne en général aux poussards du chevalement qui supportent les efforts de traction, une direction inclinée pour mieux supporter l'ouvrage et on l'appuie sur de solides fondations en maçonnerie ou en béton.
Le chevalement comporte en outre quatre montants verticaux, dont les pieds entourent l'orifice du puits, assez solides pour soutenir les molettes et le poids de la cage reposant sur la recette. ces montants ne sont pas aussi robustes que les poussards.
Le toit qui les surmontent sont destinés à protéger les molettes.
La base en est enveloppée par le batiment de la recette.
Dans certaine installations, lorsque la hauteur totale n'est pas trop grande, la totalité de l'ouvrage est entourée d'un batiment qui le cache entièrement.
Les chevalements à molettes superposées, pour extraction avec poulies Koepe avaient une silhouette caractéristique: les axes des molettes étaient respectivement à 35m, 50 et 28 m au dessus du sol, et la hauteur totale était de 46 m. Les molettes avaient 6m de diamètre.
Lorsque le puits contient deux cages d'extraction, le chevalement porte 4 molettes, soit cote à cote, soit placées deux par deux dans des directions à 90°.
L'ouvrage est alors plus compliqué et comporte deux séries de poussards.
Sur d'autres puits, la charpente qui soutient les molettes est indépendante de celle qui prolonge les guidages et porte les recettes.

Source: résumé condensé des Cours d'exploitation des mines - éditions Eyrolles 1922.

Les chevalements métalliques de notre bassin minier encore visibles de nos jours sont:
3 de la fosse d'Arenberg à Wallers (59)
1 à deux bigues de la fosse Sabatier de Raismes (59)
2 de la fosse Delloye au CHM de Lewarde (59)
1 à portique de la fosse N° 9 de l'Escarpelle à Roost warendin (59)
2 de la fosse De Clercq Crombez N° 9 d'Oignies (62)
1 de la fosse 11/19 de Loos en Gohelle (62)
1 de la fosse N° 8 d'Evin Malmaison (62)
2 de la fosse N° 3 Ste Amè de Liévin (62)
1 de la fosse N° 5 de Meurchin à Billy Berclau (62)
1 du " vieux 2 " de Marles les Mines (62)

Il y a aussi quelques ouvrages en béton conservés par notre patrimoine qui feront l'objet d'un autre sujet.

En photos:
Un plan avant-projet de chevalement datant de 1910.
Quelques chevalements métalliques ayant été érigés sur les mines de notre région.

par Marir Daniel le, 06/02/2008

la fosse 3 saint Amé ne posséde qu'un chevalement métallique,le second était en béton.

par Marir Daniel le, 06/02/2008

Il y a aussi je pense le chevalement du puits n°2 de la fosse Ledoux à Condé sur l'Escaut. Groupe de Valenciennes.


  ( 5 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |