histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
1893 le début de la grève
par minloute le, 09/07/2005  

lundi 18 septembre, 40 000 mineurs cessent le travail

La troupe occupe les carreaux de fosse, même et à plus forte raison, ceux de Denain Anzin et Ferfay, où les ouvriers ont refusé de s'associer au mouvement

En prévision de l'assaut qui doit être tenté par les grévistes contre les fosses réfractaires, 2 pelotons du 19ème chasseurs et 2 compagnies d'infanterie arrivent pour protéger les 795 mineurs de Ferfay

Le poste d'infanterie installé quai de Béthune est renforcé car le chargement des bateaux continue, il ne faut pas stopper l'envoi du charbon
l'armée est en état d'alerte

Au 5 d'Hersin, 1200 grévistes entourent la nuit les installations de la fosse

Aux cris de vive la gréve, ils se préparent à envahir les batiments
L'une des sentinelles fait les sommations d'usage et tire en l'air
La débandade est générale

Les grèvistes usent d'ailleurs d'un stratagème
Pour éviter d'être reconnus et dénoncés, ils vont monter la garde près des puits de mine d'une autre compagnie
Et par tous les moyens, ils s'efforcent d'empêcher les ouvriers de travailler

Les plus obstinés d'entre ceux ci ne manquent ni d'imagination , ni d'audace
L'un deux se fit un jour transporter par sa femme jusqu'à la fosse , dissimulé sous un sac , dans une brouette

Cinq autres passerent, cachés dans une charette, sous de la paille

Malheur à ceux qui sont découverts : 1200 mineurs contraignent un porion mal aimé à porter , en tête du cortège une pancarte et à crier "vive la grève"

Dans une cité , un ouvrier doit se promener toute une journée avec un écriteau, accroché au dos, où sont inscrits ces mots "j'ai ouvré"


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |