histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les lampes de mineur de type Wolf
par PAILLART André le, 26/11/2008  

Elles sont les lampes de sécurité, cuirassées à flamme les plus communes de toute l'épopée minière de notre région.
Elles ne diffèrent de peu des lampes de type Marsaut.
Elles sont alimentées à la benzine, sont pourvues d'un rallumeur au fulminate de mercure ou à bande paraffinée, en position verticale ou horizontale
La section des orifices d'évacuation des gaz de la cuirasse est un peu plus grande, la largeur est de 13 mm et la hauteur maximum de 18 mm assurant ainsi un haut degré de sécurité.
Ces dernières s'échauffent un peu plus que les lampes Marsaut à l'huile, ce qui provient de l'emploi de la benzine et de la section plus grande des orifices de la cuirasse, nécessaire pour l'évacuation plus grande de la fumée plus abondante.
Le pouvoir lumineux de la lampe Wolf à alimentation supérieure et la mèche ronde ou prismatique est est de 0,70 unité Heffner ou 0, 60 bougie Allemande.
Elles sont dotées pour la plus part de fermeture magnétique à ressort à boudin.
Le réservoir est en tôle emboutie en acier, comme la cuirasse, d'une seule pièce .
Les modèles les plus anciens présentent, une cuirasse rivetée à chaud.
La hauteur de ces lampes avoisine les 30 cm pour un poids de 1,550 kilos.
Dans des cas particuliers d'utilisation au fond des mines grisouteuses, ces lampes furent construites tout en laiton ou en magnalium , afin d'éviter les incontournables étincelles générées par les éventuels heurts avec d'autres objets métalliques du fond dont les cadres de soutènement.
Ce sont surtout les ingénieurs et les géomètres du fond qui utilisèrent ces lampes construites dans ces alliages spécifiques.
Nous le savons tous, ces étincelles déclenchaient les explosions du grisou associées aux coups de poussier, objets de maintes catastrophes minières que nous conservons tous en mémoire.
En photo: quelques lampes Wolf de ma collection personnelle.
La plus grande au centre est une Arras de type CF 95 avec rallumeur vertical au fuminate de mercure provenant des mines de Courrières, les deux autres sont de type Patent à fermeture électromagnétique, provenant des mines Belges de Charleroi, pour celle de droite, et de Lièges, pour celle de gauche.


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |