histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
mi j' m' appelle Paulo suite 1
par minloute le, 21/09/2010  

j' vous a dit que j' me faijo pas beaucoup d' illusions sur mon av'nir, m' vie sous les projecteurs, ale éto liée directemint au poids d' min cavalier
djà au départ quand qui montotent dins m' cayelle , j' pouvo commincher à estimer l' temps que j' serviro, si ch' gamin i éto djà pot'lé au départ,chéto pas bon pour mi....

j' suivo aussi régulier'mint quand que l' mère al' metto chtiot si cha passo facil'mint
jusqu au jour ,j' m in souviens cor comme si chéto hier , j a intindu pour la premiere fo "ah cha comminche à coincher" ...
mi, braffe comme j'su , j a douté de rin , j' pinso que j allo et' mis dans s' chambe comme élémint d' décoration pour bons et loyaux services .....
comme in dit , escusez l expression "va t en laver tes gampes au robinet d' ma tante", un jour, ché ch' papa, chti que j' voyo l' moins , qui m' print nan pas par les sentimints mais par l' tiete et l' croupe, et qui m enmene là haut
cha y est que j' dis i va m'mette dans l' champe ...HE HO QUO QUE TE FAIT ? DU QU'TE VA ? PAS PAR ICHI !

bin si, au lieu d' s'arreter ach' palier, vla ti pas qui m' pose à terre et qui ouve difficil'mint l' porte qui va au grenier , bon faut dire que ché eune porte qu in ouve pas tous les jours
i m' arprint et là on monte ché marches pour aller au grenier, oh vinguette, d un coup t'eut' print tout' el misère de ch t' indro là, ché marches ale sont tapissées d' poussieres, té sint un grand courant d air, et pas du caud s il vous plait, et là ch' père i vous dépose comme eune loque dans un coin
et i ardéchint sans meme un r'gard sur vous ...
là cha comminche eune période d' cafard, passer del leumiere à la pénombe, du caud au froid, du prope al' poussiere .... in ravisse tout autour, là j' vo que j' su pas ch' premier à avoir subi ch' trait'mint là, y a un nounours tout empoussieré, eune orele arrachée, un eule qui tient pu que par l' miraque d un bout d'fine fichelle...

it' ravisse par l autre eule et té comprint c'qui veut t'dire " t a vu c' qu'on d'vient ? bienvenue ichi,in est là pour un momint" .........

alors aprés t attinds, cha peut durer d' zannées, y a longtimps que t eut' fait pu d illusions quand t intind l' porte in bas qu ale s' ouve, à chaque coup ché pour v'nir entreposer quéquosse
tiens, i zont l air d avoir cangé l' tape et les chaisses del pieche in bas qui dit ch' nounours avec s' n' orele en moins, "am' mote " qui dit " i n' ont eu marre du style Henri II"
in suivo l' croissance dech' gamin, un an aprés ya ch' père qui monto eune connaissance à mi, enfin in faijo partie del meme famile , ché l' tiete d' bidet monté sur un manche à balai , "ah " in s' diso " ch' garchon i marche bin asteure " et meme chéto un sujet d' conversation inter nous " bin i va sur ses 4 ans" , et nounours i répondo " cha passe hein..."

in discuto comme cha souvint au soir pour passer l' temps et pi un jur t intindo qui avo du ramdam in bas, in aménageo eune aute pieche, et commint vous dire, j in su cor tout ému, ché quand qu in intindo les pleurs d un nouviau bébé...
CHA Y EST MES GINS IN VA ARPRINTE DU SERVICE ! et là , in a vu tout d' suite que ch' nounours i participo pas à not' joie, in l i a d'mindé pourquoi ...

Là i a arlévé s'tiete, et i nous a dit "savez mi j' su un juet personnel, j arsert rar'mint pour l' infant suivant, y a toudis eune matante ou un mononque qui vont in acater un neuf , alors mi savez j' su la pour un momint",

j a cru voir del buée qui v'no arcouvrir sin eule in verre...


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |