histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Ducasse d' Hénin Liétard en 1957
par PAILLART André le, 16/02/2011  

La ducasse.... c'est une tradition vieille comme le temps, mais qui reste toujours jeune.
C'est la fête officielle de la ville et qui revient plusieurs fois par an avec ses joies, ses réunions familiales et les réjouissances qu'elles comportent, pour les grands comme pour les petits.
A la maison, la semaine qui précédait la ducasse c'était le branle-bas.
C'était le grand nettoyage et surtout c'était chose plus sérieuse encore: la confection de tartes, qui en ce jour de liesse étaient de rigueur.
C'était aussi pour les enfants un évènement bien marquant.
Dés la sortie de l'école, ils se précipitaient à la découverte des nouveaux jeux et manèges qui venaient s'installer sur les places; ils oubliaient de rentrer pour l' heure des repas.

Si de cela rien n'est changé, pouvons-nous en dire autant des distractions qu'on y trouvait dans ces ducasses ?
Où sont les anciens manèges de chevaux de bois, actionnés par un cheval (un vrai !) qui, pendant trois jours, ne faisait que tourner sur une piste de quelques mètres ?
Que sont devenus les manèges à chaînes (appelés vulgairement casse-gueules) où les jeunes gens afin de profiter de quelques tours gratuits, devaient monter sur une plate forme, s'arc-bouter sur les bâtis pour faire tourner l'appareil ?
Ils ont disparu les flonflons que les orgues de barbarie déversaient à longueur de soirée en engrenant leurs cartons perforés.

Le progrès est intervenu, l'électricité a remplacé l' acétylène et elle a permis de belles réalisations.
Toutes les attractions sont vite devenues des fééries de lumière, de couleurs, de son.
Les pick-up ont pris petit à petit la place des orgues et les pauvres habitants voisins des "places de ducasse" n'en dormirent pas mieux pour cela.
Les touts-petits, sur les manèges adaptés à leur taille et garnis d'autos miniatures et de bicyclettes faisaient des efforts pour attraper le "pompon" qui leur donnait un tour gratuit (la première photo nous montre leur excitation).
Le tir à la carabine avait toujours ses adeptes, petits et grands rivalisaient à qui casserait le plus grand nombre de pipes.
Quant aux autos tamponneuses, elles avaient toujours leur grand succès; il fallait attendre quelque fois bien longtemps pour avoir une des voitures si demandées.
Les amateurs d'émotion fortes trouvaient même l'avion à réaction dont l' utilisation ne pouvait cependant pas être considérée comme un baptême de l'air...
Ces quelques photos pour remémorer bien des souvenirs nostalgiques à certaines générations qui se reconnaîtront...

par maurice devos le, 16/02/2011

ya tout plein ed' nostalgie din tin discours andré , et j'comprinds bien , ya d'quoi , ech'casse gueule y m'rappelle em' première file avant s'naissance , em femme al étot enceinte et al voulot y monter , j'voulos pas , "té vas ête malate" mais ce que femme veut
in a monté et un effet ya eu un malate , mais chétot mi
et chés chenilles couvertes et soufflantes , ch'te belle MUSIQUE, ché boutels ed' soit disant champagne qu'in gagnot a chés tirloteries ou a chés tirs al carabine , chés odeurs ed' nougat , caramel , patisserie , etc , tout cha mélangé et qui nous faijot languir passe qu'in avot pas les moyens d'l'acater , mais in s'consolot in pinsant à ch'te bonne tarte à gros bord qui nous attindot al maison
j'arrête , cha va m'faire braire

par Marie-Claire le, 17/02/2011

En rappel la chanson d'Hénin Liétard

Min viux Hénin


  ( 6 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |