histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme 2 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme 1 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme (13/11/2017)
  les Ch'tites souris (12/11/2017)
  cor heureux qu in avo du sape (12/11/2017)
  du grr au ploc ploc en passant par le vroum vroum 2 (09/11/2017)
  du grr au ploc ploc en passant par le vroum vroum 1 (09/11/2017)
  du grrr au ploc ploc in passant par le vroum vroum (09/11/2017)
  pour la soif .... (08/11/2017)
  merci Aspro (08/11/2017)
  à chaque époque s' magie ... (06/11/2017)
  Riquiqui et Roudoudou (06/11/2017)
  les disques à histoires (05/11/2017)
  l'essoreusse à linche (03/11/2017)
  sujet marronnier (02/11/2017)
  les Killtoïds (29/10/2017)
  mets tes basquettes (29/10/2017)
  le velours de l estomaque (24/10/2017)
  gueule à chuque (23/10/2017)
  la magie du taquin (22/10/2017)
  la mort sous l' cagnard (19/10/2017)
  tampons scolaires (18/10/2017)
  Chrysanthèmes (18/10/2017)
  sauf..... (16/10/2017)
  Eune goutte d' jus (photo) (15/10/2017)
  Dins chés caffes (03/10/2017)
  l' framacie (03/10/2017)
  ché chuques à mon Maréchal (02/10/2017)
  du byrrh au visqui (02/10/2017)
  la joie des jeunes (27/09/2017)
  d' z'obus (25/09/2017)
  examen de cathéchisme (25/09/2017)
  la blanquette (24/09/2017)
  ch' bonhomme perrier (23/09/2017)
  souvenirs douloureux suite (23/09/2017)
  Chés rues ale zavotent pas d'nom (21/09/2017)
  souvenirs douloureux (17/09/2017)
  ch' rabattu et la buée (17/09/2017)
  hatari (17/09/2017)
  El centre aéré géant de Bruay (11/09/2017)
  Bruay, El pont ferroviaire d'Lavolville (11/09/2017)
  Eune consultation al' champe (11/09/2017)
  Eric Denudt artiste peintre un gros coup de coeur (11/09/2017)
  que j auro ker avoir eune chiffernée (10/09/2017)
  Merlimont hors saison 17 (07/09/2017)
  souvenirs d' rintrées (04/09/2017)
  eune pensée pour eusses (03/09/2017)
  à la recherche de nos taïons (28/08/2017)
  Marles-les-Mines, el station SNCF (18/08/2017)
  Vermelles, le nom de la Cité du Philosophe (13/08/2017)
  Merlimont hors saison 16 (13/08/2017)
  collection de poupées (04/08/2017)
  Merlimont hors saison 15 (31/07/2017)
  Auguste Labouret (27/07/2017)
  au coin d' la rue de Périgueux et et de Grenoble (26/07/2017)
  du bout des léves .... (26/07/2017)
  Tour de France (23/07/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...
 Mégane ( 08/09/2017)
Bonjour, Habitant ...
 FRYHTAN ( 30/06/2017)
Bonjour à toutes et ...
 Pascalou ( 25/06/2017)
Bonjour à tous, je v...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
carrefour des alouettes et aventures
par minloute le, 07/07/2011  

ché vrai qui yavo au coin d' la rue Raoul Briquet, au carrefour des alouettes, un magasin d' juets et d' bonbons

par conte i faijo pas qu' cha ..... i faijo farces et attrapes aussi

alors quand qu in avo 12 13 ans faut dire qu in avo quand meme eune sacrée liberté par rapport à asteure

alors j' sais pas si yavo autant d histoires quand qu in éto tchiot , ou alors chéto moins médiatisé, in tout cas in intindo moins d' histoires sordides, d' jones ou d' adultes enlevées et artrouvées assassinées, souvint après des violences qu in pourro assimiler à des tortures

d' ailleurs j' vo mes zinfants, j' les laisso pas djà trainer comme nous in avo l' droit à nous zaches

ché sur in nous dijo, té reste dins les paraches,c' qui zavotent surtout pas ker ché parints ché ti faijo des bétisses dins ché rues comme à faire ché sonnettes ou faire ché cons dins les gardins, à aller déterrer ché pétotes pour faire eune batale d' grenates .....

faut dire aussi que chéto eune époque , pas si lointaine qu' cha , au début des années 70, qui yavo cor , j' va finir par passer pour un viu réactionnaire, mais chéto eune époque du qu in avo interet à dire bonjur à ché gins qu in connaisso si in les croiso dins l' rue ......

in avo pas interet nan plus à faire des bétisses, pasque si teut' faijo vire par quéqu un del rue ou du quartier , meme si té faijo t' connerie dans eune aut' rue, cha arrivo toudis à arvénir aux zoreles des parints

ché pour cha que cha nous impecho pas d' faire des bétisses mais in faijo doublemint attintion avant d' les faire

l' tout chéto d' pretexter qu in allo vire un camarate qui habito un tchiot peu plus loin, comme cha, d' chez li in pouvo cor s éloigner un peu plus et pi d' là chéto l aventure ...

j' me souviens un coup j avo eu l' dro d aller juer avec un camarate qui habito rue du chemin d' fer, pour ché gins d' bruay, ché l' rue in cul d' sac , rue Florent Evrard

m' mère am' dijo quand meme, ty vas pas avec tin camarate del rue d' Denain ? (chtilale m' mère ale l avo catalogué)

bin nan hein m' man que j y répondo, comme l agneau qui vient d' naite, alors que min camarate Philippe i m attindo au coin d la rue d' Denain et d' la rue Raymond Deruy ..........

j' parto sache comme eune imache, j' courro pas such' trottoir, avant d' traverser j' raviso bin à gauche , bin à droite avant d' ingager su ché passaches cloutés, pasque j' savo que m' mère ale devo raviser discret'mint del pieche d' devant in souvl'mint à peine ch' rideau ...

eune fo que j avo traversé, j' marcho tout sag'mint, meme que si j' croiso quéqu un j' faijo un grand "bonjour madame" bin appuyé, in inclinant bien l' tiete, comme cha m' mère si ale raviso cor ale pouvo et' sur que j avo bin dit bonjour al' dame que j avo rincontré

pi arrivé au coin d' la rue Raymond Deruy, chéto "métamorphose", à peine que j avo tourné ach' poteau, que m' mère ale pouvo pas vire m' silhouette, que j' courro comme un dératé jusqu à min camarate Philippe qui faijo coucou des' main

d' là in déchindo la rue Raymond Deruy , mi j éto tout énervé, mais Philippe i m' dijo dem' calmer, pasque li i habito juste d' l aute coté, rue de Denain, et qui fallo pas éveiller ché soupçons des gins qui habitotent ch' te rue et qui connnaissotent bin sur ses parints

donc là parel, quand qu in allo croiser quéqu un qui connaisso, on arprenno à deux , en coeur "BONJOUR MADAME" , et l' dame ale étot toute continte

l' pire qu ale auro pu dire à ses parints ché " j a vu tin gosse avec un camarate à li, bin i zétotent bin polis"

souvint ale le dijo pas, mais si in avo pas eu l' malheur d' pas li dire bonjour, ale auro dit à sin père à min camarate "dis danc , tin garchon y est pas in bonne compagnie là, i éto avec un camarate am' mote, bin i m a pas dit bonjour quand que j' su passé" ...

et là au soir, chéto explications, et pour certains et ché pas des cacoules, chéto coups d' ceinturon

donc in déchint l' rue raymond deruy, in marche plutot su la droite asteure , in passe devant ché masons du que ché portes ale s ouvent à moitié , cha sint l' café, in intind des discussions à l intérieur, cha discute , cha rigole ...ou cha s ingueule

nous in passe devant M Dezoutter qui est assis sus' caielle dehors
in li dit bin bonjour, et y nous salue des' main

in déchint plus bas, là in arriffe rue Duquesnoy, l' rue ale est plus étroite

su la gauche, la grante devanture toute poussièreusse d' l' ancien cinéma le skatting

su ché vites in a tout collé des paches d' journal pour qu in vo pas à l intérieur

à droite ché l' tchiot magasin d' la coopérative , pi in bas in arrivo au coin d' la rue des frères Caudron et in tourno à droite , in passo devant ch' marchand Dreze, pi d'vant chez Glorian ch' marchand d' vet'mints d' traval

in voyo dins l' vitrine ché combinaisons bleues, pi ché blouses blanques , rin d' follichon, rin à vire avec Corset de France ou Laura Gaine pour un infant d' 13 ans mes gins ......


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |