histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
commerce Coop rue Anatole France 2
par  minloute le, 25/11/2012  

c' qui m' choquo l' plus voyez, quand que m'mère ale habito cor as' maison, chéto, eune fo traversé la rue leverrier et qu in prenno ch' trottoir en direction du centre d' bruay, c' qui m' choquo , ché qu in croiso pu personne such' trottoir ...

pire, té pouvo vire si yavo des gins qui étotent such' trottoir du qui avo dins ch' temps ch' boulodrome qui éto juste aprés l' framacie,et j' peux vous dire que cha fait un bout ...

avant such' trottoir cha grouillot...

d' abord ché gins i faijotent attention quand qui s' croisotent avec leu chariot à provisions.....

après fallo éviter ché zatroup'mints , quand que madame untel ale preno des nouvelles del santé d'el' mère à unetele ......

sans compter et là chéto un souvenir personnel, qui avo dins l' rue eune dame qui marcho d eune façon espéciale

parel ché dit avec del gentillesse et sans moquerie méchante

ale avo des gampes arquées qu in auro pu dire "qu ale avo fait bordeaux paris sur un tonniau" ...

bordeaux paris, cha ché un souv'nir pour ché zamateurs d' vélo cha ...

donc ch' dame ale marcho avec des gampes arquées, un sac à provision dans chaque main , et ale avo eune démarche des plus chaloupées, bref comme diro l aute , ale arreto pas d' berloquer en avanchant ...

am' mote qu ale devo faire d' expret d' tenir ses sacs éloignés d' sin corps pour faire balancier, bref, si té dijo, " j a croisé madame untel such'trottoir", bin t éto un minteux ...

in pouvo pas la croiser

mi j' l appelo "hardis les gars , vire au guindeau" , véridique mes gins

cha faijo bin rire mes parints, et pour ceux qui connaissent te pas ch' te canchon, aller buquer sur l arnitoile, acoutez la , pi imaginez l' dame qu ale avincho in barloquant en meme temps ...

moqueux d' gins minloute, mais dit avec del tendresse j' vous jure

alors j avo m' technique quand que j' allo querre ch' pain, quand qu ale éto d'vant mi et d'dos, j' crio " bonjour madame " , là ale s arreto, as' tourno, am' voyo passer et ale devo s'dire " mon diu qui est bin poli ch' garchon à léonce " .....

par conte quand qu ale veno vers ti, bin teut' planquo contre ch' mur ....

d'vant ché commerces cha parlo, cha rigolo, yavo aussi des conversations tristes, à vire les mines d' ché gins, à croire qui yavo quéqu un d' leu connaissances qui avo des soucis d' santé...

chéto principal'mint d' ché dames, zavez douter, d abord pasque j a dis que cha s arreto pas d' babeller, pi chéto cor rare que ché zhommes i fassent ché courses, so i zétotent au traval , so chéto quand meme réservé à chez femmes

et faut dire que ché zhommes té lé voyo surtout querre ch' pain , in in voyo arpartir à vélo avec ché pincettes in bas des gampes , et l' pain dins l' sacoche

in les voyo aussi pour ker ch' jurnal, acater ch toubaque, et pour certains faire un tour à mon ch' café vanvimeersch .....

cha grouillo su ché trottoirs, pi, vers 11 h cha commincho à s'éclaircir, chacune rintro as' mason pour préparer ch' repas du midi, resto such' carreau ché zéternelles gamelles, qui d un seul coup stopottent la conversation pour rintrer dare dare al' mason pour commincher à tout faire cuire

fallo aussi commincher relati'vmint tot ché courses, vu qui fallo aller à mon dech' boucher, pi aprés au marchand d' légueumes, pi à la coopé pour acater des boites ou d' l épicerie, cha prenno du temps et y a des coups fallo pas ete pressé vu qui yavo la queue dins ché boutiques


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |