histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les bals de Bruay
par Dubois-Luczak le, 11/05/2014  

Lorsque l'on est jeune et que l'on travaillait comme moi à la mine (au 7) nous avions le droit de sortir
on pouvait donc aller au bal, mais pour ne pas être spectateur il fallait apprendre à danser, pas chose facile à 16 ans

Avec mon ami françois S. nous nous sommes mis a la recherche de filles sympa qui voudraient bien nous enseigner. Tous les ont fréquentaient une salle angle rue des Etats-Unis J Guesde dans l'avenue qui mène à la fosse 6, c'était une sorte de baraquement, je ne sais plus si son nom était salle Boucly ou?

Mais là notre apprentissage a commencé car c'était le temps du slow, cha cha, bolero, tango et surtout le rock normal en 58 59 ce fut la folie.

Puis ,en route pour la salle des fêtes ou nous avons intégré une bande de très bons danseurs, il y avait une animation dans cette salle extraordinaire avec de supers orchestres.
A l'entracte c'était frites chez ma tante ou nous partions en scooter à Béthune chez Edith.

Je crois que nous avons écumé tous les bals aux alentours sans faire d'histoires et joyeusement, on parlait beaucoup du monico pas toujours en bien et pourtant ce n'était qu'un bal à papa comme il en existe actuellement.

Bruay était une ville d'amusement, les filles et les garçons des alentours venaient faire la fête et danser. En rentrant vers 2h le dernier arrêt se faisait en haut de la rue des escaliers là se trouvait une baraque à frites un régal.

le service militaire en 1962 a mis stop à notre jeunesse mais les souvenirs sont présents

par Sopraniste de Bruay le, 12/05/2014

Au coin de la rue Jules Guesde, et du boulevard du 6 , il y avait le bal chez Hélène, et plus loin la salle Symanek pour ceux qui ont connu..


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |