histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)
  ch'est comme aux ouatéres.... y a pu d' papier... (26/01/2019)
  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Les pénitents ou les sacrifiés du grisou
par Sopraniste de Bruay le, 07/08/2014  

Disons que ce n'est pas une légende...
Dans les premières exploitations de charbon, il n'y avait pas de lampe de sécurité, et le grisou était toujours présent dans les galeries exploitées.

Ce gaz CH4, méthane était prisonnier dans les particules de charbon... même en jour de repos; le grisou continuait de sortir des veines, sa sortie était plus importante les jours ouvrés.. c'est normal...

Afin de savoir si il y avait du grisou le jour de reprise, des gars volontaires ou non se rendaient dans les galeries avec une flamme nue, disons une bougie, et ce pénitent avait de la chance si il n'y avait presque pas de grisou, et donnait le feu vert pour que les mineurs puissent se rendre dans les chantiers...

Sinon si il y avait du grisou avec une teneur importante, il sautait avec.... et le cycle recommençait ensuite jusqu'à ce que le pénitent donne le feu vert....

Dans les dernières années d'exploitation, il y avait un télévigile au jour, qui était relié de tous les chantiers d'exploitation qui avait des Têtes Chercheuses de grisou, et il avait la possibilité de couper l'alimentation électrique du chantier en cause....
l'exploitation du charbon étant plus importante, donc + de sortie de grisou dans ces chantiers..
le chantier était évacué à une teneur de 2%... seul le télévigile pouvait donner l'ordre de retour dans les chantiers..... dans tous les services aussi bien du jour comme du fond, c'était un peu l'affolement dans certains cas....

par Marie-Claire le, 07/08/2014

Plusieurs ouvrages ont été écrits sur les pénitents des mines, qui auraient été fin 17ème et début 18ème recrutés parmi les bagnards

Voilà ce qu'en disait André PAILLART sur son blog :

http://andredemarles.skyrock.com/2365419529-Les-penitents...



 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |