histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
ché lampes ed mineurs NUMÉROTÉES
par jpp le, 24/01/2016  

din m'entourache, quand el discussion al vient à tourner sur ché lampes ed mineurs, on s'croro à eune partie d'cartes quand quéqu'in i triche.

El ton i monte sur le fait des numéros qu'in avo sur ché lampes et surtout ché lampes qui n'avotent pas de numéros (tertous s'accordent à dire que ché des fausses).

Sans jeu d'mot (cha s'ro trop facile), qui ché qui peut nous éclairer sur c't' histoire de numéro. ?

par Marie-Claire le, 25/01/2016

Je cherche à avoir des informations depuis ce matin, mais pour l'instant rien de précis.
Sur le site cette numérotation avait été évoquée dans ce sujet ci-dessous, mais sans détail.
J'ai aussi recherché sur le blog à André mais je n'ai rien trouvé de plus précis
J'ai posté la demande sur le groupe Facebook, on verra bien

Le carnet du porteur de feu

par URBACZKA BERNARD le, 25/01/2016

A la lampisterie, on a suivi l’évolution des lampes et des règles de sécurité.
Le mineur donnait son nom et lui attribuait une lampe de sureté' , avant la catastrophe de Courrières (1906) il n’était pas rare que le mineur garde sa lampe chez lui

Quand on est passé au lampes de sureté, l'ouvrier avait une TAILLETTE, un jeton en tole ou en cuivre, il le donnait au Lampiste (souvent des jeunes femmes chargées de l'entretien des lampes) qui lui donnait une lampe prise au ratelier .

Le n° de la lampe ne correspondait pas à l'ouvrier car la taillette n'avait que des lettres!!!!! ex f6 bru fosse 6 de Bruay!!!! Par la suite on gravait sur la taillette le n°d'embauche de l'ouvrier

Ayant donné sa taillette, on l'accroche au ratelier en place de la lampe
A LA REMONTE, SI LA TAILLETTE EST TOUJOURS AU RATELIER ET LA LAMPE ABSENTE alors la se pose la question OÙ EST CET OUVRIER????
et on procède aux recherches.

Avec les lampes au chapeau, plus de lampiste!! l'ouvrier prend sa lampe (elle porte son n° et lui est affecté en permanence. L'ouvrier met sa taillette à la place de la lampe.
Le lampiste fait sa tournée, contrôle si taillette accrochée et si les lampes du poste précédent sont en charge
Toujours même procédure, présence lampe ou taillette et son pointage doit correspondre aux cahiers de pointage que remplissent les Porions avant la descente

Sur les photos jointes, ma lampe au chapeau avec mon n° sur la tole de couvercle, une taillette carrée c'est celle que j'accroche à la place de la lampe, une taillette ronde que je donne au lampiste pour prendre ma lampe benzine, dans un local sécurisé (à cause des vols), sur cette lampe sur le chapeau est gravé mon nom car elle m'est affectée personnellement
sur la lampe au chapeau une bague jaune signe que je suis agent de maitrise et sauveteur

j'envoie les photos à MARIE CLAIRE

par URBACZKA BERNARD le, 25/01/2016

Pour préciser à JPP, une lampe qui n'a pas de n° n'est pas forcément une fausse!!!!!!

Les lampes venant de l'usine n'avait un n° que le jour où on la mettait en service!!! et beaucoup, à la fermeture des fosses, étaient encore dans leur caisse de livraison!!

Il arrivait que par économie ,comme partout ailleurs, on "CANIBALISE" des lampes et avec 3 ou 4 lampes on en retapait une!! et c’était bien de faire des petites économies!!
allez, bonsoir à tous.

par URBACZKA BERNARD le, 31/01/2016

Courrier que m'avait adressé ANDRE de MARLES (André PAILLART), courrier sur messagerie
personnelle. Il y a un paragraphe très clair sur la numérotation des lampes :

Au début de la mise en service de la fosse, la lampisterie commandait 600 à 800 lampes à flamme en moyenne neuves.
les lampes étaient numérotées sur le pot et le chapeau de la cuirasse par la lampisterie et non le constructeur avec le même numéro.

Puis les pièces étaient réparées, puis certaines étaient cassées voir hors d' usage.
Comme à la fosse on ne jetait rien, on récupérait les éléments encore valables et donc utiles que l' on mixait au remontage avec d'autres parties récupérées elles aussi... ainsi au fil des années, cet inventaire initialement tout neuf et ordonné devenait un véritable cafarnaum.
Du moment que la lampe répondait aux critères de sécurité (intégrité des verres, tamis non percés et joints intacts) elle était bonne pour le service.

Certaines fosses étaient plus ou moins disciplinées que d'autres dans leurs services : c'est ainsi comme pour les taillettes, les parties numérotées dissociées étaient rechargées à l' étain et de nouveau estampillées (j'en possède comme celles ci)
Il est rare pour nous collectionneurs de retrouver les 3 pièces principales avec le même numéro (cuirasse, pot et galerie) sauf lampes les d' ingénieur privilégiées ou des lampes neuves offertes en éloge à des personnalités.>


  ( 6 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |