histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la plus pitite mason des houilleres (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
revue d arsenal 1
par minloute le, 10/02/2016  

vinguette cha d' vient sérieux ichi....revue d arsenal...

ouais quand qu in éto jone, in juo grinmint aux coboles et aux indiens

rue leverrier du que j habito, ch'éto eune rue en cul d' sac, avec 8 ou 10 masons d un coté, et 2 masons d' l aute et après chéto ,dans l orde, eune grante pature , pi aprés eune série d' garages pour les carettes del rue ou des gins du coin

juste après chéto des tchiots gardins que principal'mint les gins del rue louotent , enfin , des camps cultivés , qui dévalotent jusqu al' rue verte ...

et in "fond d écran" j allo dire, de gauche à droite, ch' terril du 2 bis d haillicourt, et plus loin su la droite les terrils jumeaux du 6 et du 7

zavez vu cha fait d' grands espaces, am' mote que cha a du facilité not' imagination et pour plagier le grand Eddy, in avo " l esprit grande prairie "

paradoxal'mint in éto pas nombreux à y juer, faut dire que dins l'rue chéto djà grinmint des pinsionnés , pi après cha donno sul' rue anatole france , qui fallo traverser...

sans parler des gosses qui étotent rue de paris ou de chatellerault , cha faijo djà eune trotte pour vénir juer ichi

in fait yavo surtout min camarate joel , pi des jones qui habitotent rue anatole france , que ché gardins i donnotent sul' grante pature

au fond del pature, un grand cerisier, pi eune zone d' broussailles , avec quequ' tchiots zarpes, que là chéto not' repaire

avantache, d' là in avo largemint l' temps d' es ' camucher , ou d' camucher ché cigarettes si yavo quéqu un qui arrivo dins l' champ à not' recherche

bon cha y est le décor est planté, cha a pris du temps mais fallo l' faire

pour juer aux coboles , aux indiens , ou aux soldats, chéto souvint aux coboles et aux indiens, si in juo aux soldats ché qu in avo vu un flim aux dossiers de l écran qui parlo d' la deuxieme guerre mondiale

mais là chéto pas facile, yavo toudis d' zhistoires, pasque personne voulo et' dins l' camp des allemands, bin ouais in perdo toudis ......

mais en grante majorité in juo aux coboles et aux indiens

alors notre arsenal

d' abord ché fusils, alors chti qui avo un fusil chéto l' roi du pétrole ...
i en avo un qui avo récupéré comme un fusil d' chasse du qu in metto des flechettes, cha veno d un ju d' tir aux pigeons

chéto djà miu qu un pistolet, mais bon, cha faijo moyenn'mint sérieux , zavez vu vouzautes grinmint d' coboles avec des fusils d' chasse ?

SI qui répondo l aute, ravisse chti qui éto assis à coté d'ech' conducteur del diligence ......NANANERE

OUAIS MAIS NON , qui dijo l aute, chtilale i meurt toudis in premier, ch est vrai d ailleurs quand qu in raviso ché flims, chti qui avo un fusil à coté de chti qui conduiso ché bidets, ch est li qui archevo in premier eune fleche ou eune balle et qui finisso souvint la tiete la premiere dins l attelage .........

après yavo l' fin du fin, i n avo un qui avo comme eune ouichester, savez avec ch' levier qui fallo réarmer à chaque coup, là chéto le top, chéto presque l' réplique de chti qui avo jone ouaine

yavo un garchon qui rameno aussi un fusil un peu plus dangereux, chéto en bo mais avec un tupe métallique, qu au bout yavo eune espece d' tige, que l' tige té pouvo l intiquer dans eune pétote pour in printe des morciaux

après té rintiquo l' tige dins l' fusil et té pouvo tirer, cha faijo que ché morciaux it' volotent al' guiffe

d' ailleurs j in a archu un coup ch est l' cas del dire, sul' joue, que ch' gars i éto tel'mint immerdé que j' disse quéquosse, que ch' jur là, exceptionel'mint j a pu avoir ch' fusil là à mi durant tout l' temps qu in a jué après ......

yavo quéqu' fos d' zhistoires, j' me souviens d un qui avo ramené eune mitraillette que cha faijo du bruit quand que t appuyo sul' gachette

i l avo passé à un aute , que l aute i li a arpassé peu après et que l' gachette ale éto coinchée .........

dispute, bagarre, j' va l' dire à min père etc etc .....

mi am' mason, un fusil, jamais d' la vie , qu ale a dit m' mère .....

alors un coup , dans l' champ , am'mote que chéto quéqu un qui l avo mis là, chéto un tchiot arpe qui avo été déraciné

mais que ché racines , in coupant c'qui dépasso, cha faijo comme eune crosse

j avo fait des dessins d' such' bo, et vraimint j' su sur que Blek le Roc i auro pu s in servir

ch'est pour cha que j' juo souvint à l éclaireur, au trappeur, voir meme à l indien, meme si j savo qu à la fin j avo pas grinmint d' chances d' gagner .....

après quand qu in juo aux soldats, j' avo récupéré dans eune des barraques à min père , des bouts d' liteaux 27x27 et in les sciant pas toudis bin drots, pi in clouant ché morciaux avec, cha arssemblo à eune mitralette thompson M1

ouais j a meme été arcaché à quo cha arsonno pour vous dire ........

après j' plinto un clou au bout du canon, un aute à l aute bout du que cha faijo la crosse, j' metto un bout d' ficelle, et comme cha j' pouvo "arroser" avec m' mitraillette tout c' qui pouvo dépasser de dessus ché hayures dins l' pature dins la rue leverrier....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 10 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |