histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  la magie du cinéma 1 (06/07/2019)
  Casino ou Colisée ? (01/07/2019)
  LE PASSÉ (01/07/2019)
  faut l imager t' mason Bernard (30/06/2019)
  L’ FÊTE DES ÉCOLES (23/06/2019)
  les hortensias (23/06/2019)
  l' armontée du catéchisme (15/06/2019)
  le calendrier éphéméride (15/06/2019)
  Biêtises d'éfants partie 3/3 (12/06/2019)
  le budget de maman agenda 1953 (10/06/2019)
  le recopiage des recettes, agenda 1953 (09/06/2019)
  il reste du gigot , agenda 1953 (08/06/2019)
  l agenda Dunlop de maman (06/06/2019)
  Ém MÈRE 2ième partie (04/06/2019)
  L'Étoile d'Amour (02/06/2019)
  Ém MÈRE – 1ère partie (02/06/2019)
  UN GRAND GARDIN – 2ième partie (25/05/2019)
  le bouquet de persil de Maman (25/05/2019)
  le nom de la rose (22/05/2019)
  sur le site et sur Facebook (21/05/2019)
  UN GRAND GARDIN – 1ère partie (21/05/2019)
  la préparation du gardin (18/05/2019)
  LESSIVE ET ARPASSACHE (17/05/2019)
  le rechauffement climatique (12/05/2019)
  MIN CERTIFICAT D'ÉTUDES (10/05/2019)
  Biêtises d'éfants partie 2/3 (09/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (3ième partie et FIN) (04/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (2ième partie) (03/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (1ère partie) (02/05/2019)
  gitane mais maïs (01/05/2019)
  porions facebook (01/05/2019)
  pour Annie et France (28/04/2019)
  L' PISTACHE (La piscine) (25/04/2019)
  Biêtises d'éfants partie 1/3 (22/04/2019)
  le gouter , ouais mais ch'est pratique (21/04/2019)
  min tien, confirmation .... (20/04/2019)
  hier ch'est déjà bin loin, aujourd hui ch'est déjà demain (20/04/2019)
  Min Tien (19/04/2019)
  Olhain la fin (14/04/2019)
  toudis au bois d' Olhain (13/04/2019)
  changemints au bois d' Ohlain (13/04/2019)
  ch' bos d' Olhain la suite (12/04/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Un diminche au MONT NOIR à LUNA PARC
par berlens78 le, 06/04/2019  

Quand in n’avot assez d’aller à Berck, in allot au MONT NOIR, in Belgique. Les premières fos j’y allos à l’autobus avec Mémère ; chétot des escursions d’eune journée qu’y fallot partir au matin d’ bonne heure. Ch’bus y attindot dins l’rue Charles Marlard, devant l’salle Paloma l’diminche matin ; y’avot pas b’soin d’ réserver à l’avanche, in payot à ch’ conducteur.

Chés bus là y zétotent bien pus biaux qu’ chés autobus artésiens ; y z’avotent des zappuitêtes arcouverts d’eune loque blanque toute proppe pis surtout y’avot délle musique ; des fos, y n’avot qui cantotent des canchons à boire, mais chétot putôt in arvénant au soir, qui zétotent bien rimplis.

L’ journée alle comminchot vraimint à l’ douane d’Armintières. In allot rintrer dins un pays étranger ! Pour cha la Belgique chétot bien passe qu’y parlotent tous français, minme chés flaminds. Pas comme chés inglais qui baragouinotent pour qu’in comprenne rien. Et des douanes, y n’avot deux : d’abord in passot la douane française que souvint y’ avot personne dins l’cahute, ou alors qui zétotent in train d’juer aux cartes ou d’ boire eune bistoulle. Y tournotent minme pas leu tiête pour nous raviser, y faijotent seulemint aller leur main pour dire « allez, allez, passez, vous voyez bien qu’in est occupés ». Alors ch’bus y’ avinchot 50 mètes plus lon et là y s’arrêtot devant l’deuxiènme cahute que chelle fos chi chétot chés douaniers belches. Cheux-là, y zétotent pas affalés sur leus cayelles , y zétotent bien réveillés et bien armontés ; souvint y montotent dins ch’ bus pour vire nos cartes d’identité. Et y nous ravizotent comme si qu’in étot des travailleurs immigrés.

Après cha, ch’bus y’ ar mettot in route et in arrivot au Nont Noir ; élle rue principale alle étot pleine éd’ monde, chés gins y marchotent au miyeu d’ chés autos, et tout ch’ monde là y s’ in allot à l’intrée dé ch’ parc d’attractions, au LUNA PARC. Y avot un grand parking pour chés autobus du qu’ tout l’ monde y déchindot. Y’ avot pas b’soin demander la route, y avot qu’à suiffe él’ mouvemint.
(vire chés 4 photos d’époque)

Eune fos qu’in avot passé la caisse, qu’in avot sin ticket pis qu’in étot tamponnés sur sin bras, in étot déloyés. In courot tout partout , monter sur chés balançoires , chés batiaux à bascule, rintrer dins chés tonniaux (pis n’arsortir, souvint à quat’ pattes) ; s’ incrinquer sur chés tourniquets. A Luna Parc chétot l’ paradis d’ chés balançoires ; y n’avot d’ toutes les sortes, des grandes, des tiotes, des in bos, in fer, qu’in étot assis, debout, allongés … Y’ n’avot aussi dins des grands hangars in tôle à plusieurs étaches . Alles zétotent tellemint grandes qu’y fallot souvint ête à plusieurs pour les mette in route. L’ miux, chétot d’monter in sautant sur eune qui étot déjà lancée mais chétot risqué ; eune fos assis à califourchon, in poussot avec ses pîeds comme des galériens , et quand qu’alle commichot à prinde éd’ la hauteur, in s’mettot d’bout in s’ténant à chés montants in fer qui zétotent à chaque bout ; et là in poussot cor avec nos gambes pour aller pus haut pis l’faire grincher comme si qu’alle aurot rindu ses boyaux !. Bon avant cha, in d’mandot à chés tiots d’ déchinde pour pas risquer d’ les invoyer in orbite sur la lune !

A midi, mémère, qui restot assis sur chés bancs, alle sortot d’ sin sac élle malette avec chés tartines éd’ pâté Olida; j’ allos m’acater eune orangeatte pis j’ mingeos sur chés balançoires. In m’balanchant duchemint. Après, j’ m’allongeos su’ l’grosse poutre in bos d’ tout min long comme un viau pour raviser chés nuaches in laissant peinde mes guiboles éd’ chaque côté.

Cha continuot tout l’après midi, jé m’faijos plein d’ camarattes et in courot, in juot, in s’incrinquot tout partout. In n’étot jamais mates. Sur l’coup d'chinq heures avec Mémère in allot à l’boutique acater du chocolat belche Côte d’Or, des barres d’ chocolat pralinées , des cibiches pour mes frères : des St Michel pis des belga bleues ; y’ avot aussi des Johnson, des Benson & Hedges, des Boules Nationales avec ch’ drapeau belche d’ sus, des Fontenoy dins des biaux paquets avec eune feulle dorée ; pis du toubac à rouler pour min père. Mi j’avos quère raviser chés paquets d’ Saint michel qu’in y veyot l’arquanche qui terrassot ch’ dragon. In rapportot des cigarettes passe que chétot moins quère qu’in France et in plus chétot des paquets d’25.

Y fallot bien arpartir et là d’un seul coup, bizarremint, j’ n’avos pus d’ forches ; j’ avos du maux à m’ trainer jusqu’à l’autobus du qui fallot atteinde que tout l’ monde y seuche armonté. Des fos y’ in manquot un alors ch’ chauffeur y’ s’in allot cacher après ; y cachot pas longtemps passe que souvint y l’trouvot attablé sur eune terrasse. L’plus dur chétot d’trouver l’bonne passe qu’ y n’avot tout l’ long délle route à perte éd’ vue…

J’ étos bien mate mais j’ piquos pas du nez tout d’ suite passe qu’y fallot arpasser la douane et in n’étot pas trop rassurés. In n’avot pas peur d’ chés douaniers français , qui zétotent souvint cor dins leur cahute à l’ minme plache qu’au matin, avec juste leu képi un peu plus éd’ coin. Nan, cor eune fos chétot d’ chés douaniers belches qu’in avot peur avec leu képi infoncé sur leurs ziux. Des vrais crignux ! Y faijotent ouvrir tous chés coffes à bagaches autour dé ch’ bus pis y montotent faire l’inspection , ravisotent dins chés sacs éd’ chés femmes, chés filets accrochés in l’air, pis in d’sous d’ chés sièches. In n’avot l’drot qu’à un ou deux paquets d’chigarettes pis eune ou deux plaques éd’ chocolat et tout c’ qu’y trouvotent in plus, y l’ confisquotent ! Mais chétot comme à l’ loterie, des fos y montotent, et d’autes fos qu’y zétotent mates d’imbéter chés gins, ch’ bus y s’arrêtot minme pas.

Après cha j’ pouvos enfin piquer eune tête passe qu’à part des camps à perte éd’ vue, y avot pus grand cosse à raviser.

Ave mémère in déchindot d’ l’ autobus à Bruay devant l’salle Paloma ; j’ étos tout noir avec ém’ maronne tout sale pis mes g’noux couronnés et in traversot l’ plache du Cercle comme cha au miyeu d’tous chés gins habillés in diminche qui sortotent du cinéma. In avot l’air éd’ des sauvaches qui sortotent d’ la cambrousse mais in étot contints. Mi j’étot fier d’ faire vire qu’in arvénot du Mont noir, d’ un pays étranger qui étot d’ l’aute côté délle frontière. In passot devant Prisunic et y restot cor à armonter l’rue Alfred Leroy, jusqu’au mitan heureusemint passe que mes guiboles y zaurotent pas pu aller gramint pus long .

In rintrant, y fallot cor raconter à m’mère tout chu qu’in avot fait ; in posot su’ ch’l’armoire délle cuisine chés paquets d’cigarettes pour mes frères pis ch’ toubac pour min père. Em’ mère alle m’ lavot comme cha avec dé l’iau dins l’ bassine, eune goutte éd’ mercurochrome sur mes g’noux pis mes coeudes et j’ montos in haut m’coucher. L’ lendemain, y’avot école et j’ dépavos déjà d’ raconter à mes camarattes


« Min diminche au Mont noir »

(vire chés 4 photos du Luna Parc)


  ( 8 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |