histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
vive el café, chanson
par bourdonb le, 07/12/2005  

Vive l'café

On critriqu' nos ménagères,
Pa’ c' qu'on vot, tout l'long du jour,
Su' l'buich du poél', leus caftières,
Comme un guetteure sur eun' tour.
L'un dit : Ch'est un ruin.' ménache.
L'aut' dit : Ch'est un vrai poison !
Ah ! cessez tout ch'babillache,
Acoutez putôt m'râison :
Quand un n'séquoi nous désole,
Quand l'malheur nous gifflé,
Ch'ést du café qui nous cônsole.
Vive l'café ! Vive l'café

Un homme' dira : Te me ruines,
A s' femm', quand, avec quéqu's sous,
Elle invit' voisins, voisines,
Et qu'ell' les régal' tertous !
I' n' compt'ra point l' chuc, j'espère,
Car, i' dot l' savoir comm' mi
On s' sert, dins parelle affaire,
D'un p'tit morciaux d' chuc candi.
Quand un n'séquoi nous désole,
Quand l'malheur nous gifflé,
Ch'ést du café qui nous cônsole.
Vive l'café ! Vive l'café

Qu'un infant d'eun' pauver femme,
Faiche eun' maladi' d' longueur,
Ell' viendra malade ell'-même
Si rien n' li rassur' sin coeur.
Mais ch' n'est point cha qui l' tracasse
Nuit et jour ell' le soingn'ra,
Tout in buvant s' petit' tasse,
Chaq' fos que l' sommei viendra !
Quand un n'séquoi nous désole,
Quand l'malheur nous gifflé,
Ch'ést du café qui nous cônsole.
Vive l'café ! Vive l'café

Quand min voisin fait ribote,
Sitôt qu'il intre à s' mason,
A s' femme, i' flanque eun' calotte,
Elle, ell' prind s' manche à ramon...
Si j' veux fair' cesser l' bataille,
J'intre, et j' cri tout min pus fort
« D'eun' tass' de café, j' régale !... »
Cha les r'met tout d' suit' d'accord.
Quand un n'séquoi nous désole,
Quand l'malheur nous gifflé,
Ch'ést du café qui nous cônsole.
Vive l'café ! Vive l'café

L'amour est fait pou' l' jeunesse,
Comm' les cats pour les soris.
Qu'un jeune homm' quitte s' maîtresse
Cheull' pauv' fill' pouss'ra des cris,
Des soupirs, des esclamasses !
Parl'ra d' se j'ter dins l'iau...
Fait's-li boire eune ou deux tasses,
Elle obliera l' galuriau !
Quand un n'séquoi nous désole,
Quand l'malheur nous gifflé,
Ch'ést du café qui nous cônsole.
Vive l'café ! Vive l'café

On a dit qu' ch'est l' sang des femmes,
Ch'est l' pus gross' des vérités,
Mais j'ajout' : Les homme' euss'-mêmes
N'in sont point bien dégoûtés.
Quand, d'avoir trop fait bombance,
Un homme a l' coeur débiffé,
Il a r'cour' à ch'l ordonnance
Eun' demi-onch' de café.
Quand un n'séquoi nous désole,
Quand l'malheur nous gifflé,
Ch'ést du café qui nous cônsole.
Vive l'café ! Vive l'café

Infin, cheull' boisson si bonne
A mérité d' porter l' nom,
Qu'à Lille, un chacun li donne
Liqueur de consolation.
Pour guérir eun' peine estrême,
Personn' ne m' démintira,
Les méd'cins, Raspal li-même,
N'ont point de r'mèd' si bon qu' cha.
Quand un n'séquoi nous désole,
Quand l' malheur nous a giffé,
Ch'est du café qui nous console.
Vive l' café ! Vive l' café !


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 9 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |