histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la préparation du gardin (18/05/2019)
  LESSIVE ET ARPASSACHE (17/05/2019)
  le rechauffement climatique (12/05/2019)
  MIN CERTIFICAT D ETUDES (10/05/2019)
  Biêtises d'éfants partie 2/3 (09/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (3ième partie et FIN) (04/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (2ième partie) (03/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (1ère partie) (02/05/2019)
  gitane mais maïs (01/05/2019)
  porions facebook (01/05/2019)
  pour Annie et France (28/04/2019)
  L' PISTACHE (La piscine) (25/04/2019)
  Biêtises d'éfants partie 1/3 (22/04/2019)
  le gouter , ouais mais ch'est pratique (21/04/2019)
  min tien, confirmation .... (20/04/2019)
  hier ch'est déjà bin loin, aujourd hui ch'est déjà demain (20/04/2019)
  Min Tien (19/04/2019)
  Olhain la fin (14/04/2019)
  toudis au bois d' Olhain (13/04/2019)
  changemints au bois d' Ohlain (13/04/2019)
  ch' bos d' Olhain la suite (12/04/2019)
  ch'bos d' Olhain (12/04/2019)
  EUNN VIE D TCHIEN (12/04/2019)
  Au MONT NOIR avec mes parints (suite et fin) (08/04/2019)
  Un diminche au MONT NOIR à LUNA PARC (06/04/2019)
  Marie-Louisse chal gasconneuse (06/04/2019)
  la magie du persil (06/04/2019)
  la nostalgie , c'est plus ce que c était (31/03/2019)
  UN DIMINCHE A LA MER 2ième partie : la plache (23/03/2019)
  UN DIMINCHE A LA MER 1ère partie : éll’ pêque (22/03/2019)
  Min père que bio texte ... (19/03/2019)
  Min père (19/03/2019)
  ché poubelleux (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 2 (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 1 (17/03/2019)
  Y’A QUEU DE L’ NEICHE ! (13/03/2019)
  la Voix du Nord la fin (10/03/2019)
  la Voix du Nord la suite (10/03/2019)
  J’voudros aller au cabinet (08/03/2019)
  La Voix du Nord chétot aussi cha (10/03/2019)
  décés de Jacques Bodoin (10/03/2019)
  la Voix du Nord à travers les ages (09/03/2019)
  À l’école Pasteur dins les années 60 (60-64) (05/03/2019)
  Raoul et Ronny (03/03/2019)
  la boutele d' gasse (02/03/2019)
  Él’ pus belle école du monte (in patois d’ par ichi) (24/02/2019)
  du sac à malice de Clara, le mimosa (24/02/2019)
  douceur du temps (24/02/2019)
  Nos racines (24/02/2019)
  école Pasteur 1955-1956 (23/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 4ième partie : La neige (Suite et FIN) (23/02/2019)
  le dernier jour à l école , avec monsieur Pruvost (23/02/2019)
  les derniers jours à l école (23/02/2019)
  les bidasses en folie (22/02/2019)
  tomates du maroc 1 roro 29 le kilo en février (21/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 3ième partie : La cour de récré (20/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 2ième partie : La « Grande » école (18/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
le graissier, chanson
par bourdonb le, 27/01/2006  

LE GRAISSIER

Chanson de Derousseaux

Avec plaisi, j'vos dîns l’bonn' vill' de Lille,
Des magasins brillants comme à Paris;
Mais comme ou aime un vieux portrait d'famille,
Du temps passé j'aime a r’vir les débris.
Aussi quand,j'pass' su' Plachette,
Tout joyeux j'm'arréte
Près d'un p'tit Graissier,
Et j'crie à m'érailler l'gosier.
Ah ! v’là l’parfait modèle du Graissier !
Qu'à ch't heure on appelle Epicier

Ch' n'est point pou' rien, mes brav's gins, que j' pourmire
Cheull' vieil' boutiq', grand' comme un écourcheu,
J' vas vous l' moutrer du dogt, pour ainsi dire,
Et vous l' trouv'rez pus curieuss' qu'un cat bleu.
Faut d'abord que j' vous einseinne
Qu'elle a pour einseinne,
Sur un banc tortu,
Un p'tit tonniau au lait-battu.
Ah ! v’là l’parfait modèle du Graissier !
Qu'à ch't heure on appelle Epicier

Mais n'allons point tout vir, habile ! habile!
Arrêtons-nou' un moumint su' l' trottoir
V'là des chabots, et, d' gros ramon', eun' pile,
Des ramonchaux, un grand tonniau tout noir
Uch' qu'on débit' de l' braisette,
Avec eun' pellette ;
Deux coués rimplis,
L'un, d' poir's cuite', et l'aute, d' puns cuits.
Ah ! v’là l’parfait modèle du Graissier !
Qu'à ch't heure on appelle Epicier

A ch't heure, introns. Sans parler d' l'épic'rie,
On y vind d' tout, comm' vous allez l' juger
V'là d' l'andoull' d'Air', tout comme à l' charcut'rie,
Des pains, des couque', autant qu'au boulainger ;
Près d'eun' rondell' de p'tit' bière,
Des choux, des puns-d'-tierre ;
Des hérings salés,
Dins d's haricot', accommodés.
Ah ! v’là l’parfait modèle du Graissier !
Qu'à ch't heure on appelle Epicier

Ch'est là qu'on vot des femm's du voisinache,
Tous les matins, fair' leus p'tit's provisions ;
In s' racontant, su' tout point, du ménache.
Les agrémint' et les tribulations,
l' s' faitt'nt servir un p'tit verre,
Ditt'nt : « Au nom du Père 1
Fait's qu'i' sot béni,
Ch'est l' premier qu' j'avale aujord'hui.
Ah ! v’là l’parfait modèle du Graissier !
Qu'à ch't heure on appelle Epicier

Et l'homm' qui tient cheull' petit' vieil' boutique,
A justemint tout l'esprit d' sin métier.
Réglant sin temps comme un papier d' musique,
Il est toudis l' premier l'vé du quartier.
Au point du jour, ouvre s' porte,
Presque aussitôt, sorte,
Et, sans s'écauffer.
In feumant s' pip', brûl' sin café.
Ah ! v’là l’parfait modèle du Graissier !
Qu'à ch't heure on appelle Epicier

Passez par là, dimanche' et jours de fiête,
Et vous l' verrez, tout comm' les jour' ouvrants,
Dins sin comptoir, mêm' s'il a fait s' toilette,
Avé l' costum' des r'vindeux du vieux temps
Un écourcheu à bavette,
In toil' bleusse et nette,
Un bonnet d' coton
Avec eun' mêch' comme un pompon.
Ah ! v’là l’parfait modèle du Graissier !
Qu'à ch't heure on appelle Epicier

Pou' s' fair' bien v'nir, quoiqu'il est assez chiche,
A nos infants, i' donn' des p'tits séquois,
Comme eun' tablette, un bâton d'pain-d'-curiche,
Et, s'lon l' coutume, à l'occasion des Rois,
A chaq' femm' de s' clientèle,
I' donne eun' candelle...
In veyant s' grosseur,
De l' pratique on connot l' valeur.
Ah ! v’là l’parfait modèle du Graissier !
Qu'à ch't heure on appelle Epicier

Et, pour finir, ch'l homm' qui n' sait point ses lettés,
Pour fair' ses compt's, n'a point b'soin d'écrivain.
Vous in s'rez sûrs, homm's, femm', garchons, fillettes,
Si vous intrez dins l' fond d' sin magasin,
Vous verrez, sur eune ardoisse,
Comm' dins l' langu' chinoisse,
Des zigzag' écrits
Ch'est là qu'i' marque ses crédits.
Ah ! v’là l’parfait modèle du Graissier !
Qu'à ch't heure on appelle Epicier


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |