histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
déchinte à Bruay
par minloute le, 20/10/2006  

ouais nous in dijo qu' in allo à Bruay, pourtant in i habitot, mais i fallo ardéchinte toute el cote des grands bureaux pour arriver vers l' centre ville
quand qu' on y artourne d' abord, j' su toudis frappé par tous ché commerces del rue Anatole France qui sont freumés, i reste pu que ch' dépot d' pain tabac et l' framacie

in haut del cote des grands bureaux l'estation essence ale est rasée, ché grands bureaux abattus

pi c' qui choque dins l' cent' ville ché qui a pu personne, oh j' dis pas qui a d'l' herpe qu' ale pousse dins ché trottoirs, mais ché surtout l' monte ou plutot l' absence ed monte qu' in croise dins ché rues qui est vraimint frappante, vous m' direz , pourquo aller au centre ville achteure , à moins d'aller al' mairie, tous les zautes commerces enfin ceux qui restent té peux les trouver aussi si té fais tes courses à mon cora .........

ché pour cha que j' préfére cor passer par l' rue Raymond Deruy, passer par ch' pont du 2 , armonter prés des zabattoirs , armonter l' plache l' Herminier et arriver sur l' plache d' l' hotel de ville

que d' corons démolis, que d' espaces verts créés, pour pu grand monte vous m'direz
mais faut viffe avec son temps, Bruay i d'vient eune cité dortoir en partie, ché gins i vont travailler sur Lille ou Lens zavez qu' à vire au matin ché trains régionaux, ché rempli
mais in peut rin n' y faire, pour chti qui est né y a eune vingtaine d' années ichi, i peut pas s' douter comme cha pouvo et' eune fourmillère , comme cha vivo, comme ché marchés i zétotent rimplis mais bon ché pas la peine ed braire , cha r'viendra jamais comme avant ....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |